Eure : il revend illégalement 105 voitures sur LeBonCoin

·2 min de lecture
Un garagiste a revendu illégalement 105 voitures sur LeBonCoin

Un homme de 37 ans a été condamné à un an de prison pour avoir revendu illégalement 105 véhicules appartenant à des clients ou des agences de location. Il avait été condamné à une interdiction d’exercer son métier et de gérer une entreprise en 2014.

On se méfie rarement de son garagiste. C’est pourtant ce qu’auraient dû faire les clients d’un homme de 37 ans qui exerçaient illégalement son métier à Nonancourt, dans l’Eure, dont Actu.fr raconte l'histoire. Ce dernier vient d’être condamné à un an de prison et 5 000 euros d’amende pour avoir revendu 105 véhicules qui ne lui appartenaient pas sur le site LeBonCoin. Il pourra effectuer sa peine chez lui, avec un bracelet électronique.

Sa compagne, qui n'était pas présente à l’audience, a quant à elle écopé de huit mois de prison avec sursis probatoire de deux ans et 1 500 euros d’amende. Ils ont tous les deux interdiction de continuer à exercer ce métier et sont condamnés à travailler pour indemniser les victimes.

Des véhicules de clients et d’agence de location

Les véhicules revendus par le garagiste et sa compagne appartenaient en effet à des clients ou à des agences de location. Certains avaient disparu, d’autres avaient simplement vu leur carte grise mise au nom de la compagne de l’escroc. Enfin, certaines voitures avaient été retrouvées abandonnées, parfois jusqu’au Pays-Bas, en très mauvais état.

Radié de sa profession en 2014, l’homme n’était plus inscrit au registre du commerce et travaillait illégalement depuis cette époque sans déclarer son activité. Ce qui ne l’empêchait pas de toucher le RSA et diverses aides sociales pendant ce temps. Il aurait accumulé un total de 300 000 euros sans la moindre trace.

Ce contenu peut vous intéresser

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles