Eure: découverte d'un arsenal et d'objets néonazis, deux hommes en garde à vue

·2 min de lecture

Les services douaniers ont mené une perquisition après l'interpellation de deux hommes qui avaient refusé de se soumettre à un contrôle. Ils ont découvert une multitude d'armes de guerre.

De nombreuses armes, des munitions et "des objets avec des croix gammées" ont été découverts le week-end dernier dans l'Eure, au cours d'une perquisition menée par les services douaniers, a indiqué le parquet d’Évreux. La perquisition a eu lieu dans la campagne normande après l'interpellation de deux hommes de 25 ans qui avaient refusé un contrôle douanier, a précisé la procureure d’Évreux Dominique Puechmaille, confirmant une information du journal Le Monde.

"Ils ont été interceptés, ils avaient des armes dans leur véhicule", a détaillé la magistrate, ajoutant que l'un des deux hommes est caporal au 35è régiment d’infanterie de Belfort.

Mais "ce sont surtout les perquisitions effectuées ensuite qui ont été intéressantes: il y avait un arsenal, beaucoup de munitions et des objets avec des croix gammées", a-t-elle souligné. Les armes ont été retrouvées dans "une cache dans un hangar appartenant au grand-père de l'un des deux individus".

Fusils à pompe, pistolets-mitrailleurs, grenades... 

La magistrate n'a pas précisé le nombre d'armes saisies, mais d’après Le Monde, il y avait 130 armes, dont des fusils d’assaut AR-15 et AK-47, deux pistolets-mitrailleurs, des armes de poing, deux fusils à pompe à canon et crosse sciés, 200 kilos de munitions diverses, des grenades, cinq cartouches de 20 mm pour mitrailleuses d’avion… 

Ce mardi, les deux hommes sont toujours en garde à vue dans le cadre d'une enquête de flagrance confiée à la police judiciaire sur des infractions qui concernent la législation sur la détention d'armes, selon le parquet contacté par BFMTV.

"Les gardes à vue ont été prolongées en régime dérogatoire et se termineront mercredi. Sauf déssaisissement au profit du parquet national antiterroriste (PNAT), nous envisageons soit une comparution immédiate, soit une ouverture d’information", nous précise-t-on.

A ce stade, le lien avec un projet d'action terroriste est plus que ténu, selon la même source.

VIDÉO - Olivier Véran menacé ? Il était dans le viseur d'un groupuscule néonazi

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles