Eugenie et Beatrice d’York appelées à la rescousse suite au Megxit : le mea culpa du prince Charles

Aux grands maux les grands remèdes. Le départ de Meghan et Harry laissant un vide à combler au sein de la Couronne britannique, Eugenie et Beatrice d'York ont été appelées en renfort. Et si le prince Charles s'était pendant longtemps opposé à voir confier aux deux soeurs plus de charges officielles, le Daily Mail révèle le 7 février qu'il aurait mis de l'eau dans son vin. "Son Altesse royale aime beaucoup ses nièces et ne s'opposerait pas si celles-ci voulaient poursuivre plus de devoirs", déclare un ami de Charles au journal.

C'est que pendant longtemps, voir Eugénie et Béatrice occuper des royales fonctions était loin de la vision d'une monarchie amincie à laquelle a toujours été fidèle le prince Charles. A son accès au trône, il souhaite diminuer le nombre de membres de la famille travaillant pour la Couronne. Son idée : resserrer la monarchie autour de lui et ses enfants. Mais désormais, voilà le clan délesté de deux membres sans que personne ne l'ai vu venir. "La Famille royale s'est déjà amincie avec le duc et la duchesse de Sussex renonçant à leur devoir public. Alors que les membres les plus âgés de la famille prennent leur retraite (...), il va y avoir de l'espace à combler.", rappelle la source du Daily Mail.

De son côté, la Reine serait, elle aussi, déjà persuadée du bien fondé d'une telle décision. Loin de l'image sulfureuse de leurs parents - une Sarah Ferguson depuis longtemps blacklistée par l'intégralité de la famille et un duc Andrew retiré de la vie publique

Retrouvez cet article sur GALA

VIDÉO - Isabelle Balkany souriante après la libération de son mari : "Je suis excitée comme si j’avais deux ans !”
Sarah Ferguson décomplexée par Meghan et Harry : elle fait sa pub sur les réseaux sociaux !
Zabou Breitman (Il a déjà tes yeux) : qui sont ses enfants Anna et Antonin ?
Adele trop maigre ? Un expert tire la sonnette d'alarme sur son régime draconien
Michel Sardou hospitalisé ? Le point sur son état de santé