#EtudiantsSansMaster Quand les étudiants en licence ont la mauvaise surprise d'être acceptés nulle part

·2 min de lecture

ENSEIGNEMENT SUP​ÉRIEUR - Un hashtag en forme de ras-le-bol général. Les étudiants, déjà touchés par les conséquences sociales et éducatives de la pandémie de Covid avec les cours en distanciel, l’isolement, la difficulté à trouver des petits boulots ou à maintenir une vie sociale, sont désormais confrontés (pour ceux qui terminent leur troisième année) à une autre problématique lorsqu’il s’agit d’envisager leur avenir.

Alors que les résultats des vœux d’affectation ont commencé à tomber, plusieurs étudiants remontent en effet leur difficulté à trouver une place en master pour l’année prochaine, alors qu’ils ont pourtant validé et obtenu leur licence. Certains ont ainsi la mauvaise surprise de n’être acceptés nulle part.

Sur Twitter, les récits des jeunes concernés se suivent et se ressemblent. Le hashtag #EtudiantsSansMaster, qui réunit depuis plusieurs jours des milliers de témoignages, leur a permis de toucher du doigt les défaillances de la réforme des masters, instaurée en 2016.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les bonnes notes ne sont plus forcément suffisantes. Les étudiants doivent désormais figurer parmi les meilleurs de leur promotion pour avoir l’opportunité de trouver une place dans certains masters.

“Un problème qui s’aggrave”

D’après les syndicats étudiants, notamment l’Union nationale des étudiants de France (Unef), la problématique des masters ne date pas d’hier. Selon Victor Mendez, militant du syndicat à Nanterre dans les Hauts-de-Seine, “c’est un problème récurrent, qui revient chaque année. Mais cette fois-ci, le problème s’e...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles