Etudiants tués dans l’Idaho : l’inquiétant visage du suspect

© Matt Rourke

Depuis son arrestation la semaine dernière en Pennsylvanie, Bryan Kohberger est particulièrement surveillé par les autorités pénitentiaires. Son attitude, ses mots, ses gestes, tout est observé. Mardi, l’homme de 28 ans, soupçonné d’avoir tué quatre étudiants de l’Université de l’Idaho le 13 novembre dernier, a accepté volontairement d’être extradé de Pennsylvanie à l’Idaho, où les crimes se sont déroulés. CNN indique que la justice a désormais dix jours pour transférer le suspect entre les deux Etats.

Au moment où le juge a annoncé que leur fils serait accusé de meurtre à son arrivée en Idaho, sa mère s’est effondrée en sanglot dans les bras de sa fille, alors que son père était lui aussi présent. Après l’arrestation de leur fils, ils avaient annoncé qu’ils collaboreraient à l’enquête tout en continuant à soutenir le suspect. L’avocat de ce dernier, Jason LaBar, a, de son côté, dit qu’il pensait que son client serait «disculpé» rappelant qu’il bénéficie de la présomption d’innocence. Avant d’être ramené dans sa cellule par les gardiens, à sa sortie de la salle d’audience, il a chuchoté à sa famille : «Je vous aime».

À lire aussi Etudiants tués dans l’Idaho : au moins une des victimes s'est défendue

"Ca a été totalement choquant"

Ethan Chapin, 20 ans, Madison Mogen, 21 ans, Xana Kernodle, 20 ans, et Kaylee Goncalves, 21 ans ont été poignardés dans une maison située hors du campus de l’université où il était inscrits. Il a fallu de semaines pour remonter jusqu’au...


Lire la suite sur ParisMatch