Selon une étude, les seniors sont plus susceptibles d'aider les autres

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Lovely granddaughter walking with senior woman holding stick in park and wearing mask for safety against covid-19. Happy old grandmother enjoying walking in park with girl. Smiling elderly woman with happy caregiver in park relaxing after quarantine due to coronavirus outbreak and lockdown.

Des chercheurs de l’Université de Birmingham ont tenté de mieux comprendre comment le comportement prosocial évolue à mesure que les gens vieillissent.

La solidarité est-elle une affaire d’âge ? Selon une étude menée par l’Université de Birmingham (Royaume-Uni), les adultes plus âgés sont plus disposés à faire un effort pour aider les autres que les personnes plus jeunes. Pour la première fois, une étude s’est intéressée à montrer comment certains comportements sociaux se modifient à mesure que les gens vieillissent.

Précisément, les chercheurs se sont concentrés sur la volonté de faire un effort physique plutôt que de donner de l’argent ou du temps. Ces conclusions ont été publiées dans Psychological Science. Chaque participant a fait 150 choix concernant l'opportunité de saisir ou non un appareil permettant de mesurer la force avec six niveaux différents. Avant l'expérience, les chercheurs ont mesuré la force de préhension maximale de chaque personne. Pour chaque décision, les participants ont été informés s'ils travailleraient pour gagner de l'argent pour eux-mêmes ou pour autrui. On leur a d'abord demandé de décider s'ils seraient prêts à faire des efforts pour gagner de l'argent ou non. S'ils acceptaient l'offre, ils devaient se saisir assez fort pour obtenir de l'argent.

Travailler pour les autres

Résultats ? Lorsque la tâche était facile, tous les adultes étaient disposés à travailler pour les autres. Toutefois, quand la tâche se compliquait, les adultes plus âgés étaient plus disposés à travailler pour aider les autres. Les jeunes adultes étaient plus égoïstes et beaucoup plus susceptibles de déployer des efforts plus importants pour leur propre bénéfice.

L'équipe a également remarqué une corrélation entre la volonté de faire des efforts dans des tâches qui profitaient à d'autres personnes et des sentiments positifs envers les autres. "Des recherches antérieures avaient suggéré que les personnes âgées étaient plus prosociales que les jeunes adultes parce qu'elles donnaient plus d'argent à des œuvres caritatives. Mais, le montant d'argent ou le temps dont disposent les gens changent beaucoup à mesure que nous vieillissons. Par conséquent, les personnes âgées peuvent sembler plus prosociales. Nous voulions nous concentrer simplement sur la volonté des gens de faire des efforts au nom de quelqu'un d'autre, car cela ne devrait pas dépendre de votre patrimoine ou du temps dont vous disposez. Nos résultats ont montré très clairement que les participants de notre groupe plus âgé étaient plus susceptibles de travailler plus fort pour les autres, même s'ils n'obtiendraient aucune récompense financière significative pour eux-mêmes", a résumé l'auteur principal, le Dr Matthew Apps.

Ce contenu peut également vous intéresser :