Selon une étude, les personnes à la peau pâle sont plus vulnérables face aux migraines

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le risque de migraine est augmenté chez les adultes à la peau légèrement pigmentée (Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En Pologne, des chercheurs ont observé un risque accru de migraine chez ceux qui avaient la peau légèrement pigmentée.

Tout le monde n'est pas vulnérable de la même manière face aux migraines. Et, une récente étude pointe un facteur favorisant inattendu. En Pologne, des chercheurs ont constaté que le risque d'apparition d'une migraine augmentait chez les adultes à la peau légèrement pigmentée. Ces conclusions ont été publiées en ligne dans Brain Sciences.

Pour parvenir à cette constatation, les chercheurs ont examiné l'association entre la pigmentation de la peau et la fréquence d'apparition des migraines chez 33 hommes et 115 femmes souffrant de migraine. Ces données ont été comparées avec celles de 107 témoins (43 hommes et 64 femmes).

Un risque multiplié par trois

Dans cette étude, les chercheurs ont observé un risque accru de migraine chez ceux qui avaient la peau légèrement pigmentée. En effet, le risque de migraine avait triplé chez les personnes avec un faible indice de mélanine. Le phénotype clair, résultant d'une peau légèrement pigmentée, était associé à la prévalence de la migraine.

"Notre présente étude montre le problème du point de vue de la santé publique, car une protection moins importante aux rayons ultraviolets suggère que les migraineux devraient accorder plus d'attention à l'utilisation de produits bloquant le soleil. En plus de cela, la lumière vive est l'un des nombreux déclencheurs - ainsi que des facteurs aggravants - des crises de migraine, de sorte que les personnes souffrant de migraine sont plus sensibles et vulnérables à la lumière du soleil de deux manières différentes", écrivent les auteurs de cette étude.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "En respectant la règle des quatre S, 70% des risques de migraine disparaissent"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles