Selon une étude, manger des champignons aiderait à se protéger contre le cancer

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Heap of immunity boosting fresh Shiitake mushrooms in a bowl on rustic wooden background

Le shiitake, l'huître, le maitake et le roi des pleurotes contiennent tous des quantités élevées d'ergothioneine. Explications.

Encore une bonne raison d’ajouter des champignons à vos repas. Une nouvelle étude, relayée par le Daily Mail, confirme son atout pour réduire le risque de cancer. Pour établir ce résultat, des experts américains ont effectué une analyse de 17 études sur le cancer publiées entre 1966 et 2020. Objectif ? Déterminer le lien entre la consommation de champignons et l'apparition de la maladie.

Aux États-Unis, une équipe du Penn State Cancer Institute a découvert que manger seulement 18 grammes de champignons réduisait le risque de contracter la maladie de 45%. Plusieurs études ont déjà établi un lien entre la consommation de champignons et la réduction du risque de cancer, y compris les cancers de la prostate et du col de l’utérus. Des études ont également déjà confirmé son utilité pour lutter contre l’inflammation et l’antioxydation.

"Dans l'ensemble, ces résultats fournissent des preuves importantes des effets protecteurs des champignons contre le cancer", a déclaré l'auteur de l'étude John Richie, professeur de sciences de la santé publique et de pharmacologie au Penn State Cancer Institute. Ce dernier précise que la quantité donnée de 18 grammes reste approximative mais que, selon les données, plus la consommation de champignons est importante et plus le risque de cancer devient faible. "Les niveaux peuvent varier considérablement selon le type de champignon et comment ils sont cuits", nuance le Pr Richie. Toutes ces conclusions ont été publiées dans Advances in Nutrition.

VIDÉO - "C’est le premier cancer, tous sexes confondus, alors il faut y penser"

Un puissant antioxydant

À l’avenir, d’autres études doivent permettre d’identifier précisément le mécanisme entre la consommation de champignons et l’apparition de certains cancers. "Les champignons sont la source alimentaire la plus élevée d'ergothionéine, qui est un antioxydant et un protecteur cellulaire unique et puissant. La reconstitution des antioxydants dans le corps peut aider à se protéger contre le stress oxydatif et à réduire le risque de cancer", a justifié Djibril M. Ba, auteur de l'étude, du Penn State College of Medicine.

Comme le précise le Daily Mail, le shiitake, l'huître, le maitake et le roi des pleurotes contiennent tous des quantités plus élevées d'ergothioneine que les champignons de Paris, cremini et portabello. Mais malgré ces différences, les chercheurs ont constaté que ceux qui mangeaient le plus de champignons (peu importe la variété) dans leur alimentation avaient un plus faible risque de souffrir d’un cancer. Ultime recommandation pour les amateurs de shiitake : l'Anses rappelait récemment l'importance de le faire cuire à coeur pour éviter les intoxications.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :