Etude Ivanti sur l'évolution du travail : 71 % des collaborateurs préféreraient travailler à distance, plutôt qu'obtenir une promotion

Cette étude montre aussi l'inégalité entre les sexes : 70 % des femmes disent que le télétravail a eu des effets négatifs, contre seulement 30 % des hommes.*

Il est essentiel de se concentrer sur les technologies qui améliorent l'expérience des collaborateurs et du département IT, pour réussir le « futur du travail » et retenir le personnel

Paris, March 09, 2022--(BUSINESS WIRE)--Ivanti, éditeur d'Ivanti Neurons, plateforme d'automatisation permettant de découvrir, gérer, sécuriser et servir les biens IT du Cloud à la périphérie, annonce aujourd'hui les conclusions de son enquête annuelle sur l'Everywhere Workplace. Nous avons interrogé des experts internationaux du « future of work », ainsi que plus de 6 100 employés de bureau et professionnels de l'IT, afin de connaître le ressenti des collaborateurs concernant le passé, le présent et le futur du travail. Le rapport montre que la révolution des priorités des collaborateurs continue : l'écrasante majorité (71 %) des personnes interrogées affirment qu'elles préféreraient travailler à distance, plutôt qu'obtenir une promotion. Mais, même s'il est très populaire, le télétravail est à double tranchant : 10 % des personnes interrogées disent qu'il a eu un effet négatif sur leur santé mentale.

L'impact de la pandémie sur la santé mentale des collaborateurs a été significatif. 70 % des femmes dans l'IT disent que le télétravail a eu des effets négatifs, contre seulement 30 % des hommes dans le même groupe*. De plus, de nombreux collaborateurs se plaignent d'avoir perdu leurs relations personnelles avec leurs collègues (9 %) et du fait qu'on leur demande de travailler plus d'heures qu'au bureau (6 %). Le rapport souligne aussi d'autres différences entre les sexes : 56 % des femmes interrogées disent que le télétravail a eu un impact négatif sur leur santé mentale, contre seulement 44 % des hommes. Et 52 % des femmes déplorent la perte des relations personnelles avec leurs collègues, quand les hommes ne sont que 47 %.

« L'enquête Ivanti montre que l'expérience du télétravail n'est pas la même pour les hommes et les femmes, aussi bien pour les employés de bureau que pour les professionnels de l'IT. Les hommes sont plus nombreux que les femmes à signaler qu'une promotion leur a échappé, dans cette culture du tout numérique. Les femmes, par contre, disent qu'elles doivent faire plus d'heures. Mais, globalement, elles ont plus profité de la flexibilité apportée par le télétravail. Ce tournant dans l'expérience des collaborateurs ne peut pas être ignoré. Les employeurs doivent y réagir en adoptant des technologies qui facilitent la collaboration et réduisent les disparités d'expérience entre hommes et femmes. Et cela commence par donner la priorité à l’opinion des employés dans chaque mise en œuvre technologique », explique Meghan M. Biro founder et CEO de Talent Culture.

L'enquête a examiné les modèles potentiels de « future of work » et conclu que 42 % des collaborateurs préfèrent un fonctionnement hybride (soit 5 % d'augmentation par rapport à l'enquête précédente). 30 % des collaborateurs interrogés aimeraient travailler constamment à leur domicile (20 % de moins que lors de la précédente étude), ce qui montre qu'ils sont nombreux à souhaiter retrouver leurs collègues. Cette diminution peut aussi être attribuée au fait que le télétravail a eu quelques inconvénients, même s'il a eu de nombreux avantages, puisque les personnes interrogées disent que les trois principaux points positifs du télétravail ont été : le gain de temps dû à l'absence des trajets vers le bureau (48 %), un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle (43 %) et un emploi du temps plus flexible (43 %). Dans les faits, 49 % des personnes interrogées disent que le télétravail a eu des effets négatifs. Parmi les principaux inconvénients, citons le manque d'interaction avec les collègues (51 %), l'impossibilité de collaborer ou de communiquer efficacement (28 %), et les bruits et les distractions (27 %).

« La pandémie a provoqué un monumental changement dans nos environnements et méthodes de travail », déclare Jeff Abbott, CEO d'Ivanti. « La bonne nouvelle, est qu'en augmentant l'automatisation des tâches banales ou de routine, les entreprises peuvent améliorer l'équilibre vie professionnelle et vie privée des équipes IT et de Sécurité, tout en évitant les fuites de données et, surtout, en améliorant l'expérience des collaborateurs. Par exemple, Ivanti Neurons permet au département IT de simplifier les opérations, d'anticiper les menaces de sécurité, de réduire les coupures non planifiées et de résoudre les problèmes informatiques avant même que les utilisateurs ne les signalent. »

L'automatisation va devenir de plus en plus importante, car les environnements vont probablement devenir encore plus complexes. En fait, 15 % des personnes interrogées disent qu'elles préféreraient pouvoir travailler à distance (87 % de plus que lors de l'enquête précédente). Il est intéressant de noter que, 22 % des professionnels interrogés disent être devenus des nomades numériques pendant la pandémie, et 18 % envisagent de le devenir. 13 % seulement des répondants disent qu'ils aimeraient travailler définitivement au bureau (11 % de moins que lors de l'enquête précédente).

L’étude révèle également que presqu’un quart (24 %) des personnes interrogées ont quitté leur travail au cours de l'année écoulée, participant ainsi au phénomène de « grande démission » et que 28 % envisagent de le faire dans les six prochains mois. Lorsque l'on se concentre sur les répondants âgés de 25-34 ans, la proportion des personnes prévoyant de quitter leur emploi dans les six prochains mois passe à 36 %. Les stratégies de retour au bureau constituent un facteur essentiel dans ce phénomène de démissions. Près d'un quart (24 %) des personnes interrogées affirment qu'elles démissionneraient si leur employeur imposait un retour au bureau à plein temps.

« Les collaborateurs ont plus de choix que jamais... et des choix intéressants », déclare Meghan M. Biro. « Ils peuvent travailler partout et pour n'importe qui, si bien que les entreprises doivent réorienter leurs tactiques d’attractivité, en implémentant les meilleures technologies, susceptibles de faciliter le travail de tout le monde et de le rendre plus agréable. »

« Dans cette féroce chasse aux talents, il est plus important que jamais de créer une culture de réussite, diversifiée et inclusive, où chaque personne a droit au respect, et où la mission et les valeurs chères à l'entreprise sont apparentes à tous les niveaux », ajoute Jeff Abbott. « Les gens veulent travailler pour des entreprises qui font la différence, et ils sont de plus en plus prompts à quitter leur emploi s'ils ne croient pas à la vision et à la mission. Les entreprises doivent montrer qu'elles cherchent à tout valoriser, pas seulement les bénéfices, et qu'elles donnent la priorité à un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle. »

Concernant l'avenir, 26 % des personnes interrogées lors de l'enquête affirment qu'elles espèrent que le département IT fournira de nouveaux matériels (ordinateurs portables, ordinateurs fixes et des appareils mobiles, etc.) en 2022, et 26 % espèrent que le département IT modernisera le centre de support. Chez les professionnels de l'IT, ce désir de modernisation du centre de support passe à 32 %. Ce n'est pas très étonnant. En effet, les volumes d'appels au centre de support ont bondi avec la pandémie, ce qui augmente les coûts de fonctionnement, et limite la productivité et la satisfaction des collaborateurs.

Pour en savoir plus sur les conclusions du dernier rapport Ivanti sur l'Everywhere Workplace, se rendre ici

Méthodologie

Ivanti a interrogé 4 510 personnes travaillant dans les bureaux et 1 609 professionnels de l'IT, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en Espagne, en Suède et en Australie, afin de connaître leur opinion concernant le télétravail, les différences entre les diverses populations, et les avantages/inconvénients spécifiques que ces personnes ont constatés jusqu'à présent avec le télétravail.

À propos d'Ivanti

Ivanti rend possible l'Everywhere Workplace. Dans l'Everywhere Workplace, les collaborateurs utilisent une multitude de périphériques pour accéder aux applications et données du département IT sur différents réseaux, afin de rester productifs en travaillant de partout. La plateforme d'automatisation Ivanti Neurons connecte les solutions Ivanti de gestion unifiée du poste client (UEM), de cybersécurité et de gestion des services d'entreprise (ESM), leaders du marché, afin de créer une plateforme d'IT unifiée permettant l'autoréparation et l'autosécurisation des périphériques, et donnant des moyens aux utilisateurs via le self-service. Plus de 40 000 clients, dont 96 des entreprises Fortune 100, ont choisi Ivanti pour découvrir, gérer, sécuriser et servir leurs biens IT, du Cloud à la périphérie, ainsi que pour fournir une expérience utilisateur final d'excellence aux collaborateurs, où qu'ils se trouvent et quelle que soit la façon dont ils travaillent. Pour en savoir plus, visitez le site www.ivanti.com et suivez @GoIvanti.

À propos de Meghan M. Biro

Meghan M. Biro est une analyste technique RH, autrice, intervenante et stratégiste de marque reconnue dans le monde entier. Fondatrice de TalentCulture, elle présente #WorkTrends, un podcast et un chat Twitter très populaires. Au cours de sa carrière, elle est intervenue dans le recrutement, la gestion des talents, les médias numériques et la stratégie de marque pour des centaines d'entreprises, des startups aux sociétés internationales comme Microsoft, IBM et Google. Meghan apparaît régulièrement chez Forbes, SHRM et à diverses autres occasions. Vous la trouverez sur Twitter, LinkedIn et Instagram : @MeghanMBiro.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220308005906/fr/

Contacts

Agence Ranieri
Meddy Magloire / Clara Lladó
meddym@ranieri.agency / claral@ranieri.agency
+33(0)6 64 98 43 62 / +33 (0) 1 70375768

Ivanti
Carrie Laudie
Carrie.laudie@ivanti.com