Vous êtes au bout de votre vie lorsque le réveil sonne ? Arrêtez de culpabiliser, c’est génétique

Katia Rimbert
Journaliste
Vous êtes au bout de votre vie lorsque le réveil sonne ? Arrêtez de culpabiliser, c’est génétique

Une étude britannique a démontré que la capacité à bondir de son lit (ou pas) quand la sonnerie du réveil retentit le matin ne dépend pas de nous et pas plus de notre volonté. Si certains d’entre vous sont extrêmement fatigués le matin, c’est à cause de votre ADN.

Nous ne sommes pas égaux, c’est un fait. Sur pas mal de trucs et notamment sur nos besoins en matière de sommeil. La preuve, une récente étude est arrivée à une conclusion assez étonnante (mais qui explique pourtant beaucoup de choses) : la fatigue matinale serait génétique.

Autrement dit, si vous n’avez qu’une envie le matin c’est de balancer votre réveil par la fenêtre (bon, sauf si c’est votre iPhone qui vous réveille et que vous avez hypothéqué votre maison pour l’acheter) et que vous êtes complètement claqué même une fois arrivé au bureau, figurez-vous que vous n’êtes pas la personne à blâmer.

Déterminé pour être (ou non) du matin

Celui qui est derrière tout ça, c’est tout simplement votre ADN. Autrement dit, vous avez débarqué sur cette planète avec une certaine horloge biologique et un nombre d’heures de sommeil prédéfinies dont vous avez grandement besoin. Et quand vous sortez des clous, vous le vivez mal. C’est logique.

L’enquête réalisée par la compagnie britannique 23andMe a étudié 1500 personnes. Résultat, la majorité des Anglais se réveille naturellement vers 7h55. Cela va même un peu plus loin puisqu’ils seraient “programmés” pour sortir des bras de Morphée à cette heure-là. Sauf que la vie fait qu’on ne peut bien souvent pas se permettre de faire dodo jusqu’à quasiment 8h. Parce qu’il faut se lever pour aller travailler, prendre les transports, déposer les enfants à l’école… Et que la vie appartient à ceux qui se lèvent tôt, il paraît. Mais au-delà du fait qu’on peut être de mauvais poil et claqué en sortant du lit, ça va un peu plus loin.

Dormir plus pour travailler mieux ?

Les chercheurs révèlent que se lever plus tôt que ce que notre organisme peut supporter perturbe notre rythme de sommeil. Et cela pourrait aussi mettre à mal ce qu’on appelle le rythme circadien. Le quoi ? En gros, cela rassemble l’ensemble des processus biologiques cycliques qui ont une durée de 24 heures environ.

Et concrètement, comment cela se traduit ? La fatigue n’est pas juste une fausse excuse pour faire semblant de bosser mais nous fait réellement perdre en efficacité et en productivité. En Angleterre, les médecins ont même donné un nom à ce phénomène, le TATT (Tired All The Time) qu’on peut traduire par “tout le temps fatigué”. Ce serait donc bien plus profitable pour vous mais aussi pour votre employeur de vous faire commencer le boulot plus tard. Peut-être que vous pouvez dégainer cet argument lors de votre prochain point avec votre boss ?

A LIRE AUSSI

Les ronfleurs auraient en fait un sommeil de bonne qualité, contrairement à leur conjoint

Avis aux couche-tard et à ceux qui ne sont pas du matin, se lever trop tôt vous rendrait… Psychopathes !

Vive la grasse mat’ ! Dormir seulement quelques heures par nuit vous fait grossir