On connaît l’âge auquel vous allez vous comporter comme vos parents

Katia Rimbert
Journaliste
On connaît l’âge auquel vous allez vous comporter comme vos parents

Vous n’allez pas y échapper. Du moins, vous avez de très grandes chances de devenir le clone de papa-maman passé la trentaine. Et c’est un élément qui va tout déclencher. On vous explique.

On dit souvent qu’on finit par devenir comme nos parents, qu’on le veuille ou non. Théorie, conviction, légende urbaine… Appelez cela comme vous voulez. Il n’empêche que bien souvent, on reproduit les comportements de nos darons, qu’on détestait (vraiment beaucoup) quand on était ado. Une récente étude vient de le confirmer.

Copie conforme

Une enquête britannique, réalisée par l'institut Harley Street en 2018, révèle que les femmes commencent à ressembler à leur mère à partir de 33 ans tandis que les hommes deviennent des copier/coller de leur père vers 34 ans. Cela correspondait aux premières années qui suivent l’arrivée de leur premier enfant. En effet, en Angleterre, les femmes pouponnent pour la première fois à 30,5 ans en moyenne tandis que les hommes découvrent les joies de la paternité à 33,5 ans.

L’arrivée de bébé engendrerait un changement dans l’attitude des jeunes parents. Se retrouver du jour au lendemain avec de nouvelles responsabilités, foncer tête baissée dans l’inconnu, avoir besoin conseils et d’être rassuré au quotidien… Et qui dans votre entourage est le mieux placé pour vous aider ou se mettre à votre place ? Ceux qui sont passés par là quand vous avez débarqué dans leur vie : vos parents. Sans forcément vous en rendre compte, vous allez donc vous comporter comme eux, même dans des attitudes qu’on ne remarque pas tout de suite. Concrètement, ça se traduit comment ?

“C’est pas Versailles ici !”

Les femmes auront tendance à regarder les même émissions télé que leur maman (oui, oui, vous allez finir par mater Questions pour un champion, déso), faire les mêmes activités (le yoga, la couture, le jardinage, toussa), avoir les mêmes passe-temps et les mêmes mimiques ou encore dire les mêmes dictons qui vous horripilaient jusqu’à présent. Quant aux hommes, ils vont potentiellement davantage écouter les stations de radios préférées de leur papa et avoir les mêmes opinions politiques (ça fera moins de débats pendant les repas de famille) mais aussi mettre un point d’honneur à éteindre les lumières dans les pièces vides de la maison.

Parmi le panel de 2000 personnes, 52% des sondées affirment avoir constaté qu'elles ressemblaient de plus en plus à leur mère à partir de la trentaine (entre 30 et 35 ans) et qu’elles avaient arrêté de se rebeller contre elle. De leur côté, les participants au sondage sont 26% à révéler qu’ils se transformaient lentement mais sûrement en leur père entre 35 et 40 ans et 10% à dire que cela a été le cas entre leurs 40 et leurs 50 ans.

Le Docteur Julian De Silva, chargé de l’étude, va un peu plus loin en avançant une théorie : on agirait comme ses parents à partir du moment où on commence à leur ressembler encore plus physiquement. En vieillissant donc, après nos trente printemps. Ouuuh on sent que ça ne va pas plaire à tout le monde.

A LIRE AUSSI

Le manque de sexe serait l’une des causes de rupture des jeunes parents après l’arrivée de bébé

Les Tanguy, ces jeunes qui vivent encore chez leurs parents, sont de plus en plus nombreux

Voici pourquoi certaines femmes enceintes diffusent des vidéos de leur ventre rond qui disparaît