Etre infecté par le Covid-19 augmente le risque de caillots sanguins, même un an après

En avril dernier, une étude suédoise laissait entendre que le Covid-19 augmentait le risque de thrombose veineuse profonde (un caillot sanguin dans la jambe) jusqu’à trois mois après l’infection, d’embolie pulmonaire (un caillot de sang dans les poumons) jusqu’à six mois après et d’un événement hémorragique jusqu’à deux mois après. Selon les chercheurs, le risque serait également plus élevé chez des patients atteints de comorbidités ou ceux qui ont connu une forme sévère de la maladie.

Une nouvelle étude, menée auprès de infection au Covid-19 augmente le risque de caillots sanguins potentiellement mortels pendant au moins 49 semaines après l'infection. Les auteurs de cette étude, publiée dans la revue Circulation, suggèrent ainsi que la pandémie pourrait avoir entraîné 10 500 cas supplémentaires de crises cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux et d'autres complications dues aux caillots sanguins telles que la thrombose veineuse profonde, rien qu'en Angleterre et au Pays de Galles.

La plupart des études précédentes avaient étudié l'impact du covid sur la coagulation sanguine chez les personnes hospitalisées. La nouvelle étude montre qu'il y a également eu un effet sur les personnes dont l'infection au covid n'avait pas entraîné d'hospitalisation.

L’importance de la vaccination pour prévenir la formation des caillots

Pour les chercheurs, ces résultats montrent d’abord l’importance de prendre des mesures, notamment (...)

Lire la suite sur Topsante.com

12 signes qui indiquent que vous êtes mentalement épuisé
Sticky method : l'avis d'une dermato sur cette astuce pour camoufler les boutons d'acné (et virale sur TikTok)
Nouveau vaccin Covid bivalent (septembre 2022) : pour qui le rappel est-il recommandé ?
Alzheimer : quel est ce fruit qui peut ralentir (et même inverser) le déclin cognitif ?
Gaz hilarant : les signes qui peuvent indiquer que votre ado en prend