Quand Etienne Mougeotte dirigeait Le Journal du Dimanche

·1 min de lecture

Télévision, radio, journaux… Partout, le journaliste – décédé jeudi à 81 ans –, a laissé son empreinte et fait progresser les médias qu'il a pilotés. A TF1, où il fut directeur de l'antenne entre 1987 et 2007, Etienne Mougeotte a radicalement transformé la chaîne, en binôme avec le PDG Patrick Le Lay. Avec lui, l'ancien réseau public, dépoussiéré et privatisé, devient une entreprise de divertissement et d'information. Et, très vite, la première chaîne d'Europe. Il invente ou acquiert une kyrielle de programmes "populaires et de qualité", son slogan. Entre des dizaines d'autres, Christophe Dechavanne y éclôt, Anne Sinclair s'y déploie, Denis Brogniart et Nikos Aliagas y font leurs premiers pas. C'est lui qui confie le JT de 13 heures à Jean-Pierre Pernaut, qui lance Navarro et LCI, qui diffuse Star Academy ou qui sauve Koh-Lanta… 

Auparavant, il avait fait les grandes heures d'Europe 1 (après être passé par France Inter et RTL, et avant Radio Classique en fin de carrière) en tant que directeur de l'information à partir de 1974, entouré d'une jeune génération aux carrières majuscules – Gérard Carreyrou, Jean-Claude Dassier, Charles Villeneuve. Il en sera évincé à la demande de François Mitterrand, élu en 1981, en raison de ses prises de position giscardiennes et de sa ligne éditoriale.

Un journaliste "avide de scoops" et un patron accessible

Mais il reste au sein du groupe Lagardère pour piloter un journal – il le fera à nouveau en tant que directeur des rédactions du Figaro en...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles