Ethiopie : libération d’un Libano-Gabonais mystérieusement arrêté pour liens présumés avec le Hezbollah

Alain Chémali

En route pour Beyrouth, l’homme d’affaires Hassan Jaber, titulaire de la double nationalité libanaise et gabonaise, avait été mystérieusement appréhendé le 7 septembre 2019 lors d’une escale à l’aéroport d’Addis-Abeba. Originaire de Nabatiyyé au Sud-Liban, l'homme, qui possède un concasseur, des bulldozers et des excavatrices en service au Gabon, n’avait pu rejoindre ce jour-là sa correspondance pour la capitale libanaise où sa famille l’attendait.

La famille soupçonne un rôle israélien dans cette "disparition"

Sa famille a attendu l'après-midi du 8 septembre pour s’assurer qu’il n’avait pas pris un autre vol, avant de signaler "sa disparition". Selon le récit fait au journal Al Akhbar, proche du parti chiite libanais du Hezbollah, par un cousin qui l’accompagnait, Hassan Jaber a été appréhendé avant de monter dans la navette qui devait le conduire à l’avion.

Pour la famille qui cite des sources éthiopiennes non officielles, l’homme d’affaires qui voyageait avec son passeport gabonais a été emmené par quatre personnes qui l’attendaient à l’aéroport. "Nous soupçonnons un rôle israélien dans cette affaire", ont affirmé ses proches rappelant un épisode de décembre 2017 au cours duquel "les services de renseignement gabonais l’avaient arrêté et prévenu qu’il était sous surveillance et que tous ses mouvements étaient connus".

A l’époque, il projetait de s’installer en Afrique du Sud pour y monter (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi