Ethiopie : des dizaines de civils tués dans un "massacre"

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Au moins 32 civils membres de l'ethnie amhara ont été tués, dimanche 1er novembre, dans la région de l'Oromia, dans l'Ouest de l'Ethiopie, lors d'une attaque menée par un groupe armé, a indiqué le 2 novembre la Commission éthiopienne des droits humains (EHRC), qui parle d'un "massacre". L'ONG Amnesty International (lien en anglais), se basant sur des témoignages de survivants, fait de son côté état de 54 morts – hommes, femmes et enfants –, tous membres de l'ethnie amhara, la plus importante du pays après l'ethnie oromo.

Les autorités régionales d'Oromia avaient accusé plus tôt l'Armée de libération oromo (OLA), d'avoir mené cette attaque, dans la zone de Wollega.

Violences ethniques

Ces violences interviennent dans un contexte de violences ethniques croissantes qui mettent sous pression le Premier ministre Abiy Ahmed, lauréat du prix Nobel de la paix 2019 et originaire de cette même région de l'Oromia. "Les chiffres officiels font état de la mort de 32 civils, mais les premiers indices obtenus par l'EHRC laissent penser qu'il est fort probable que le bilan (réel) excède ce (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi