Ethiopie: Le dirigeant du Tigré revendique un bombardement en Érythrée

·1 min de lecture
ETHIOPIE: LE DIRIGEANT DU TIGRÉ REVENDIQUE UN BOMBARDEMENT EN ÉRYTHRÉE
ETHIOPIE: LE DIRIGEANT DU TIGRÉ REVENDIQUE UN BOMBARDEMENT EN ÉRYTHRÉE

ADDIS-ABEBA (Reuters) - Le dirigeant de la région éthiopienne du Tigré a déclaré dimanche à Reuters que ses forces avaient bombardé samedi soir l'aéroport d'Asmara, la capitale de l'Érythrée, confirmant des informations rapportées par des diplomates.

Debretsion Gebremichael, président de l'exécutif régional du Tigré, a ajouté que ses forces étaient engagées depuis plusieurs jours dans un conflit contre l'Érythrée "sur plusieurs fronts", sans plus de précisions, en plus des combats contre les troupes gouvernementales éthiopiennes.

Le bombardement de l'aéroport d'Asmara marque une escalade majeure dans le conflit qui secoue depuis 12 jours le Tigré, à la suite d'une offensive militaire lancée par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed.

Le gouvernement érythréen nie toute implication dans le conflit au Tigré.

L'Érythrée et l'Éthiopie ont signé un accord de paix il y a deux ans, mais le dirigeant érythréen Isaias Afwerki reste hostile aux dirigeants du Tigré en raison du rôle qu'ils avaient joué dans une guerre dévastatrice menée entre 1998 et 2000.

(Giulia Paravicini, version française Tangi Salaün)