Ethiopie : le conflit du Tigré déborde sur l’Erythrée et le Soudan

franceinfo Afrique avec agences
·1 min de lecture

Le bombardement de l'aéroport d’Asmara, la capitale érythréenne, par le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), le 14 novembre 2020, marque une escalade dans le conflit qui secoue depuis 12 jours la province du nord de l’Ethiopie. Selon Debretsion Gebremichael, président de l'exécutif régional du Tigré, ses forces sont engagées depuis plusieurs jours dans un conflit contre l'Erythrée, en plus des combats contre les troupes gouvernementales éthiopiennes. Les autorités tigréennes accusent Asmara de prêter main-forte à l'armée éthiopienne. Au moins 25 000 Tigréens fuyant les combats se sont réfugiés au Soudan.

Les forces éthiopiennes utilisent aussi l'aéroport d'Asmara ce qui en fait une cible légitime

Debretsion Gebremichael, président de la région du Tigré

à REUTERS

Le TPLF a accusé l'Erythrée de laisser l'armée éthiopienne utiliser son territoire pour y faire passer ses troupes ou décoller ses avions. Il affirme également que l'armée érythréenne est directement impliquée dans des combats au sol au Tigré, "avec des milliers de soldats et des chars".

L'Erythrée, dirigée d'une main de fer par Issayas Afewerki depuis son indépendance en 1993, nie de son côté être impliquée dans le conflit.

Alliance entre Addis Abeba et Asmara

L'Erythrée et l'Ethiopie ont signé un accord de paix en 2018, mais le dirigeant érythréen Issayas Afewerki reste hostile aux (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi