Ethiopie: Le conflit au Tigré a déjà fait des centaines de morts

·1 min de lecture
ETHIOPIE: LE CONFLIT AU TIGRÉ A DÉJÀ FAIT DES CENTAINES DE MORTS
ETHIOPIE: LE CONFLIT AU TIGRÉ A DÉJÀ FAIT DES CENTAINES DE MORTS

GONDAR, Ethiopie (Reuters) - Le conflit au Tigré, une région de l'Ethiopie, a déjà fait des centaines de morts, a-t-on appris lundi de sources militaires.

Selon une de ces sources, près de 500 membres des forces du Tigré ont été tués par l'armée éthiopienne. Trois sources sécuritaires rapportent de leur côté que l'armée gouvernementale a perdu des centaines d'hommes dans ces combats.

Reuters n'était pas en mesure de confirmer ces chiffres.

Selon des diplomates, des responsables de la sécurité et des travailleurs humanitaires, les combats s'étendent le long de la frontière entre le Tigré et la région d'Amhara, qui soutient le gouvernement fédéral, et près de la frontière avec le Soudan et l'Érythrée.

Abiy Ahmed a annoncé vendredi que les troupes fédérales s'étaient emparées de la ville de Dansha aux dépens des forces du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF).

Les forces du Tigré sont expérimentées et possèdent toujours d'importantes quantités d'équipement militaire, notent les experts. Les forces de la région, auxquelles s'ajoutent des milices supplétives, totalisent jusqu'à 250.000 hommes, selon l'International Crisis Group.

L'un des plus grands risques du conflit en cours est que l'armée fédérale se divise en fonction de critères ethniques et que les soldats fédéraux tigréens fassent défection, ce qui serait déjà en train de se produire, selon plusieurs experts.

(Giulia Paravicini; version française Nicolas Delame, édité par Jean-Michel Bélot)