Ethiopie : le chef de la région du Tigré refait son apparition et appelle à la résistance

franceinfo Afrique avec agences
·1 min de lecture

Debretsion Ghebremichael, le chef du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), a refait son apparition et appelé les tigréens à la lutte armée "nous sommes engagés dans une résistance prolongée". Dans un message audio, il accuse les forces du gouvernement éthiopien et leurs "alliés érythréens" de viols et de pillages. Alors que des rumeurs le donnaient pour mort, le leader de ce qui est désormais la rébellion armée du Tigré, a fait diffuser, un long message par sa chaîne de télévision satellite qui a repris ses émissions.

Première déclaration

Le message n'est pas tout à fait authentifié, mais c'est la première déclaration publique de Debretsion Gebremichael depuis deux mois. L'enregistrement a également été publié sur la page Facebook d'un média affilié à l'ancien parti au pouvoir, le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), qui se bat contre le gouvernement d’Addis Abeba depuis le 4 novembre.
"Ils (le gouvernement fédéral) ont une domination militaire temporaire", a déclaré l'enregistrement, alléguant des violations des droits comme le viol et le pillage. Des inquiétudes également mises en évidence par les Nations unies.

Les combats se poursuivent

Les villes et les zones rurales du Tigré sont bombardées jour et nuit par des artilleries lourdes

Debretsion Gebremichael (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi