Voici la meilleure crème solaire pour protéger la peau et l’océan

·2 min de lecture
Plusieurs facteurs interviennent dans le choix de la crème solaire

Les magazines UFC Que choisir et 60 millions de consommateurs ont passé au crible les protections solaires, en tenant compte de leurs performances, mais aussi de leur impact sur l’environnement. Découvrez le verdict des experts.

À l’approche des vacances d’été, un indispensable envahit les étals des magasins : la crème solaire. Indice de protection, texture, composition, odeur, prix... Plusieurs facteurs interviennent dans le choix final et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Pour aiguiller les consommateurs, l'UFC Que choisir et 60 millions de consommateurs ont passé en revue les produits disponibles sur le marché dans leurs derniers numéros. Une protection solaire se détache du lot et récolte les suffrages des deux magazines.

Les protections solaires déconseillées

L'UFC Que choisir a analysé 16 crèmes d'indice 30 et 12 crèmes d'indice 50 tandis que 60 millions de consommateurs s'est concentré sur la composition de quinze laits solaires affichant des indices de protection entre 50 et 50+. Premier constat : la plupart des produits analysés protègent effectivement contre les UVB, qui sont responsables des coups de soleil, des brûlures et de la majorité des cancers de la peau.

Vidéo. Dr Christian Recchia : "Le cancer de la peau est de plus en plus fréquent, et il est très difficile de soigner ce cancer qui est dramatique"

En revanche, l’efficacité des protections solaires contre les UVA, qui pénètrent plus profondément dans l'épiderme et sont responsables des taches pigmentaires, du vieillissement de la peau, des rides et de certains cancers, sont plus discutables. L’UFC Que Choisir estime que le spray solaire Respire naturel et minéral (UVA, indice 30), le Hemakids sun spray (UVA, indice 50) et le fluide solaire Polaar (UVA et UVB, indice 50) ne protègent pas suffisamment. L'association déconseille d’ailleurs d'acheter ce dernier.

Une protection est auréolée par les deux magazines

Par ailleurs, 60 millions de consommateurs précise que beaucoup de produits "sont pénalisés parce qu’ils ont de nombreux ingrédients dont les risques, même modérés, se cumulent : irritants, sensibilisants, allergènes, parfums…". Leurs compositions ne sont pas non plus sans conséquence pour l’environnement "malgré la profusion d’allégations de protection de la vie marine". En effet, aucune évaluation des risques écotoxicologiques n’est obligatoire.

Une marque se distingue tout de même des autres, selon les deux magazines : la crème Biotherm Waterlover Sun milk. 60 millions de consommateurs lui attribue sa meilleure note, 16,5/20, tout comme l’UFC Que Choisir, 14,5/20. Elle a également une bonne appréciation sur son impact pour l’environnement. Le bémol reste son prix élevé, avec près de 20 € les 200 ml. L'UFC Que choisir a aussi choisi la crème Avène intense protect comme la plus efficace pour les enfants et l'indice 50.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles