États-Unis: en visite en Floride, Trump persiste dans le déni face à la pandémie

Le président américain s'est rendu en Floride ce vendredi alors que l’Etat enregistre l’une des hausses de contamination au coronavirus les plus spectaculaires du pays. Donald Trump continue d’attribuer la hausse du nombre de cas à l’augmentation du nombre de tests et il affiche toujours un optimisme à toute épreuve face à la menace de la pandémie.

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

Depuis un mois, les tests de dépistage réalisés quotidiennement aux Etats-Unis ont augmenté de 33% et le nombre de cas détectés de 167%. La propagation de la maladie est donc bien réelle. Le nombre de décès a d'ailleurs atteint un record en Floride où le président s’est rendu ce vendredi. Mais Donald Trump n’a pas évoqué les risques de la pandémie, il reste concentré sur la reprise des activités. 

« Nous travaillons sur la réouverture de notre pays et des écoles dans des conditions sûres et responsables, pour avoir un pays qui tourne à nouveau à 100%, a déclaré le président américain. On bat des records en termes d’emplois, on bat beaucoup de records dans de nombreux domaines, on va avoir un beau troisième trimestre et sur le plan économique l’année prochaine sera l’une des meilleures qu’on n’a jamais eue », a-t-il promis.

La stratégie de Donald Trump n’est cependant pas approuvée par les Américains. Selon un sondage, seuls 33% de la population approuve sa gestion de la crise sanitaire. Là encore, le milliardaire semble être dans le déni : « Dans les vrais sondages nous sommes en très bonne position », a-t-il assuré ce vendredi. 

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.