États-Unis : victime d'une crise cardiaque, un meurtrier décède en creusant la tombe de sa victime

Alors qu'il tentait d'ensevelir le corps de la victime, le meurtrier a été pris d'un malaise (Photo : Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

Les policiers ont retrouvé le cadavre du criminel dans son jardin, à quelques mètres de celui de la femme qu'il avait étranglé quelques heures plus tôt.

Sa dernière action restera donc un crime ignoble. Il y a quelques jours en Caroline du Sud, la police locale a été confrontée à une affaire peu banale. Venue constater le décès d'un individu nommé Joseph McKinnon, retrouvé mort dans son jardin, une patrouille est en effet tombée... sur un deuxième cadavre.

Une deuxième victime, morte par strangulation

Comme l'explique La Provence, citant une source judiciaire locale, les policiers ont dans un premier temps trouvé le corps sans vie de cet homme âgé de 60 ans qui "ne présentait aucun signe de traumatismes, sa mort semblant naturelle". À quelques mètres de là, cependant, les forces de l'ordre ont également remarqué un grand trou, dans lequel se trouvait un corps emballé dans des sacs poubelles.

Les premières constatations, confirmées par l'autopsie, ont rapidement permis d'établir que cette deuxième victime, une femme âgée de 65 ans, avait été tuée par strangulation quelques heures avant la mort du propriétaire des lieux. En récoltant d'autres indices dans le jardin et dans la maison de Joseph McKinnon, les enquêteurs ont ainsi pu rapidement reconstituer le fil des événements qui avait mené à ces deux décès.

Fauché par une crise cardiaque alors qu'il tentait de dissimuler son meurtre

S'ils n'ont pu établir le mobile du meurtre, les policiers ont ainsi acquis la certitude que Joseph McKinnon avait "attaqué la victime à l’intérieur de la maison", en l'étranglant jusqu'à ce que mort s'en suive. Le meurtrier avait ensuite tenté de se débarrasser du corps en le ligotant et en le recouvrant de sacs poubelles, avant d'entreprendre de l'enterrer dans son jardin.

C'est après avoir creusé la tombe de sa victime et y avoir placé le corps, au moment de le recouvrir de terre, que le sexagénaire aurait ensuite été victime d'une crise cardiaque. Il se serait alors écroulé non loin de la dépouille de sa victime, avant de succomber à son malaise.

VIDÉO - Pourquoi les faits divers nous fascinent-ils autant ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles