"C'est ça l'Amérique" : son bébé est en soins intensifs mais elle doit retourner travailler, une jeune mère pousse un coup de gueule

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Épuisée, la jeune mère a raconté son calvaire sur les réseaux sociaux (Capture d'écran TikTok @edensmomma10_12) (DR)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Seulement 12 jours après avoir accouché, une Américaine a dû retourner travailler alors que son bébé, né prématurément, est hospitalisé en soins intensifs.

Dans une vidéo publiée sur TikTok en décembre dernier, une jeune femme âgée de 26 ans, fond en larmes. Cette assistance médicale américaine explique devoir être obligée de revenir travailler seulement 12 jours après son accouchement alors que son bébé est hospitalisé en soins intensifs pour une malformation cardiaque, rapporte le site australien 9Honey.

En raison d'un congé maternité limité aux États-Unis, la jeune mère n'a pas pu être aux côtés de sa fille. Une situation qu'elle relate dans cette vidéo.

"Vous devez retourner au travail 12 jours après avoir eu un bébé prématuré à 27 semaines, de sorte que lorsqu'elle sortira finalement des soins intensifs, vous puissiez passer le peu de congé de maternité que vous avez avec elle", écrit-elle.

Des messages de soutien

D'après le site d'information, la loi fédérale américaine n'accorde aux nouveaux parents que six semaines de congé maternité pour un accouchement par voie basse et huit semaines pour une césarienne.

Dans sa vidéo TikTok, Rebecca Shumard a également fait part des difficultés à pomper son lait maternel au travail. "Comment peut-on gérer la culpabilité quand on doit travailler et qu'on ne peut pas être avec son bébé ? C'est ça l'Amérique", conclue-t-elle.

La jeune mère a finalement obtenu 12 semaines de congés après avoir demandé des semaines supplémentaires dans le cadre du "Federal Family and Medical Leave Act". Selon le Daily Mail, depuis la publication de sa vidéo, Rebecca Shumard a reçu de nombreux messages de soutien ainsi que des dons des internautes afin de pouvoir rester avec sa fille qui est finalement sortie de l'hôpital.

VIDÉO - "Une femme enceinte infectée par le Covid-19 présente deux risques majeurs pour son bébé"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles