États-Unis : une ado de 16 ans étouffe sa sœur de 3 ans avec un oreiller parce qu'elle faisait trop de bruit

Drame familial en Floride (Photo : Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

La jeune fille a été arrêtée par la police et placée en garde à vue. Elle devrait être poursuivie pour homicide.

Un drame familial survenu alors que la mère des deux filles se trouvait dans la pièce d'à côté. Une Américaine âgée de 16 ans a été arrêtée ce vendredi 15 juillet à Altamonte Springs (Floride, Etats-Unis), pour le meurtre de sa sœur de 3 ans.

Click Orlando révèle que les deux sœurs étaient logées dans une résidence hôtelière avec leur mère, qui télétravaillait sur place en journée, entre 9h30 et 17h. C'est précisément pendant cette période, durant laquelle l'adolescente était chargée de veiller sur sa petite sœur, que le drame s'est produit.

Sa mère lui avait demandé de "faire taire" sa petite sœur

D'après un rapport de police cité par le média local, la suspecte aurait déclaré aux enquêteurs que "sa sœur était très bruyante" et que "sa mère lui a demandé de la faire taire car elle travaillait et était au téléphone". Pour calmer sa petite sœur, la jeune fille aurait alors eu la très mauvaise idée de lui placer un oreiller sur le visage, provoquant rapidement une asphyxie mortelle.

Quelques minutes plus tard, s'apercevant que sa sœur ne bougeait plus, l'adolescente est allé prévenir sa mère, qui a immédiatement appelé les secours. La victime a ainsi été hospitalisée en urgence, mais n'a finalement pas pu être ranimée. Suite au décès officiellement prononcé par les médecins, sa sœur aînée a été arrêtée par les forces de l'ordre. Elle devrait être poursuivie pour homicide.

VIDÉO - États-Unis : le tueur de la tuerie de Parkland en 2018 encourt la peine de mort ou la prison à vie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles