Aux Etats-Unis, trois condamnations à mort exécutées en une semaine

franceinfo avec AFP
·2 min de lecture

Il a été déclaré mort à 16h36 heure locale (22h36 heure de Paris). Dustin Honken, 52 ans, prisonnier condamné à mort pour un quintuple meurtre commis il y a 27 ans, a été exécuté, vendredi 17 juillet, aux Etats-Unis. Il s'agit de la troisième exécution fédérale appliquée cette semaine, après la décision du gouvernement de Donald Trump de mettre fin à un moratoire vieux de 17 ans. Partisan de la peine capitale comme une majorité d'électeurs républicains, le président américain a décidé en 2019 de leur reprise. La plupart des crimes commis aux Etats-Unis sont jugés au niveau des Etats, dont certains appliquent la peine de mort, mais la justice fédérale peut se saisir des actes les plus graves.

Le calendrier des premières exécutions a été dévoilé en juin. Elles concernaient quatre hommes blancs condamnés à mort pour des meurtres d'enfants. Outre Dustin Honken, Daniel Lee a été exécuté mardi et Wesley Purkey jeudi, après des marathons judiciaires qui ont mené leurs avocats jusqu'à la Cour suprême. Ils affirmaient notamment que la santé des nombreux témoins de l'exécution était menacée en raison de l'épidémie de coronavirus. Un quatrième condamné à mort, Keith Nelson, doit être exécuté le 28 août pour l'enlèvement, le viol et le meurtre d'une petite fille de 10 ans.

Toutes les requêtes rejetées par la Cour suprême

"Près de 30 (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi