Etats-Unis : la transition chaotique entre Donald Trump et Joe Biden rend le pays "vulnérable"

franceinfo, Atelier des modules
·1 min de lecture

"Nous ne concéderons jamais la défaite." Donald Trump a martelé, mercredi 6 janvier, devant ses partisans rassemblés à Washington, qu'il ne reconnaîtrait pas la victoire du démocrate Joe Biden à l'élection présidentielle. C'était avant le chaos causé par ses partisans à l'intérieur du Capitole. S'il a changé, depuis ces événements, sa position sur sa transition entre son administration et celle de Joe Biden, le processus reste chaotique.

>> Etats-Unis : les réactions après les violences au Capitole en direct

Interrogé par franceinfo, avant les violences au Capitole, Terry Sullivan jugeait déjà la situation "inédite". Pour le directeur du White House Transition Project, groupe d'experts indépendants sur les transitions présidentielles aux Etats-Unis, tout avait bien commencé : la transition avait débuté, comme c'est l'usage, en janvier de l'année électorale. Dès le mois d'avril, des fonctionnaires partageaient des informations aux équipes de campagne et "tout au long de l'été, les choses se passaient normalement", se remémore le directeur du White House Transition Project.

"Tout se passait bien jusqu'à l'implication du président. Une fois qu'il a perdu, le processus a été mis à l'arrêt."

Terry Sullivan, directeur du White House Transition Project

à (...)

A lire aussi