Etats-Unis : les charges contre la strip-teaseuse Stormy Daniels, arrêtée pour avoir "giflé" des policiers avec ses seins, abandonnées

franceinfo avec AFP
La femme actuellement en litige judiciaire avec Donald Trump a été arrêtée dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 juillet dans un club de strip-tease de l'Ohio.

Stormy Daniels fait encore parler d'elle, à son insu. L'actrice de films pornographiques en litige judiciaire avec Donald Trump a été arrêtée dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 juillet dans un club de strip-tease de l'Ohio où elle se produisait, selon la police. Poursuivie pour "activité sexuelle illégale" en raison d'"attouchements" sur des clients, elle a d'abord été libérée après avoir payé une caution d'environ 6 000 dollars (environ 5 100 euros), puis elle a vu les poursuites à son encontre être abandonnées.

"Pendant sa performance, après avoir ôté son haut et exposé ses seins, elle a commencé à amener de force les têtes des clients dans sa poitrine et utilisant ses seins nus pour gifler les clients", selon un procès-verbal de la police diffusé par les médias locaux. Une loi de l'Ohio interdit aux employés qui apparaissent régulièrement "nus ou à moitié nus dans les locaux d'une entreprise à vocation sexuelle" d'être touchés ou de toucher des clients du club, à moins qu'ils soient membres de leur famille proche.

Son avocat dénonce "un coup monté"

Parmi les clients présents ce soir-là se trouvaient plusieurs policiers. Ils se sont rapprochés de la scène après avoir observé l'"activité infractionnelle". Et Stormy Daniels a reproduit alors des gestes similaires sur deux policiers, dont une femme, selon les autorités. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi