Etats-Unis : Steve Bannon évincé du Conseil de sécurité nationale

franceinfo avec AFP
Etats-Unis : Steve Bannon évincé du Conseil de sécurité nationale

Sa désignation, fin janvier, au sein du Conseil de sécurité nationale avait fait grincer des dents aux Etats-Unis. Finalement, Steve Bannon ne sera resté que deux mois à son poste. Le fondateur du site d'extrême droite Breitbart a été écarté, mercredi 5 avril. Il n'est plus le "chef stratège" (son titre officiel) du président des Etats-Unis. La décision a d'ailleurs été prise par Donald Trump lui-même.

Le NSC est un organe discret mais particulièrement stratégique à la Maison Blanche. Il est chargé de rassembler les informations relatives à la sécurité nationale, mais aussi de conseiller le président en matière de sécurité et de politique étrangère.

Il assistait "rarement aux réunions"

Selon le Washington Post (en anglais), Steve Bannon ne jouait pas un rôle très actif au sein du NSC. Il assistait "rarement aux réunions" du conseil. Un responsable, sous couvert de l'anonymat, explique au journal américain que Steve Bannon "n'a assisté qu'à une réunion au cours du dernier mois".

Ce proche des courants nationalistes et suprémacistes blancs n'a pour autant pas perdu toutes ses fonctions au sein de la Maison Blanche. Il reste officiellement l'un des proches conseillers de Donald Trump.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Qui est Steve Bannon, le bras droit controversé de Donald Trump ?
Jean-Michel Jarre en concert en Israël pour sauver la mer Morte
Du glyphosate retrouvé en quantité importante dans les urines de 30 cobayes par Générations Futures
Attaque chimique présumée en Syrie : le Conseil de sécurité de l'ONU reporte le vote d'une éventuelle résolution
Attaque en Syrie : "En réalité, l'usage d'armes chimiques perdure depuis le début du conflit"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages