Les Etats-Unis sanctionnent la Cour pénale internationale pour tenter d'empêcher des enquêtes sur des militaires américains

franceinfo avec AFP
Washington a annoncé des restrictions de visas contre les personnes de la Cour pénale internationale responsables d'enquêtes contre des militaires américains.

Les relations entre Washington et la Cour pénale internationale (CPI) ont toujours été tumultueuses, mais elles se sont considérablement détériorées, vendredi 15 mars. Les Etats-Unis ont annoncé des restrictions de visas pour tenter d'empêcher toute enquête de la juridiction contre des militaires américains. "J'annonce aujourd'hui une politique de restrictions de visas américains contre les personnes directement responsables pour toute enquête de la CPI contre des militaires américains", a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo devant la presse. Il a également menacé de prendre "des mesures supplémentaires, y compris des sanctions économiques, si la CPI ne change pas d'attitude".

Début novembre 2017, la procureure de la CPI avait annoncé qu'elle allait demander aux juges l'autorisation d'ouvrir une enquête sur des crimes de guerre présumés commis dans le cadre du conflit afghan, notamment par l'armée américaine. L'institution judiciaire "continuera à faire son travail indépendamment, sans se laisser décourager, en accord avec son mandat", a réagi vendredi la CPI dans un communiqué.

"Impunité" pour les "bourreaux"

L'administration de Donald Trump, élu sur le slogan "America First" ("l'Amérique d'abord"), a poussé à l'extrême la défiance à l'égard de plusieurs institutions (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi