Les Etats-Unis renforcent leur pression pour que la Chine libère la mer méridionale

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le conflit par critiques interposées entre Kamala Harris et Pékin continue. En visite au Vietnam pour tenter de renforcer les alliances face à la Chine, la vice-présidente américaine veut "faire monter la pression" sur Pékin pour qu'il renonce à ses revendications "abusives" sur les eaux contestées de mer de Chine méridionale. "Nous devons trouver des moyens de faire pression et d'augmenter la pression, franchement, sur Pékin (...) pour qu'il remette en cause ses revendications maritimes abusives et excessives" dans cette zone stratégique, a déclaré mercredi Mme Harris, lors de son entretien avec le président de la République vietnamienne Nguyen Xuan Phuc.

Pékin revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, riche en ressources et par laquelle transite une grande partie du commerce maritime mondial. Plusieurs pays d'Asie du Sud-Est, dont le Vietnam, ont des revendications concurrentes. "La marine américaine maintiendra une forte présence en mer de Chine méridionale", a assuré la vice-présidente américaine, ajoutant vouloir "aider le Vietnam à développer ses capacités de sécurité maritime" dans cette zone, alors que Pékin est accusé d'y déployer des équipements militaires, dont des lance-missiles. Mardi, à Singapour, où elle a entamé sa tournée asiatique, Mme Harris avait déjà accusé la Chine d'"intimidation" dans la région, Pékin répliquant en lançant des reproches similaires sur l'attitude des Etats-Unis en Afghanistan.

La visite au Vietnam de Kamala Harris intervient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pass sanitaire : les grands centres commerciaux de ce département ne seront plus obligés de l’exiger
L'Inde annonce un plan pour restaurer ses finances publiques
Covid-19 : la Martinique prolonge le confinement et le couvre-feu
La Banque mondiale bloque ses financements à l'Afghanistan, 20 projets en stand-by
Les lenteurs de la vaccination pourraient plomber le PIB mondial

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles