Quand les Etats-Unis ont refusé le retour de Charlie Chaplin sur leur territoire

France 2

"[Charlie Chaplin] est plus qu'un clown. Il est un humaniste, un pacifiste et un homme qui avait une considération profonde pour les injustices de ce monde, explique Yves Durand, concepteur du musée Chaplin's World, en Suisse, au magazine '13h15 le dimanche' (replay). Avec L'Emigrant, Le Kid, Le Dictateur…, il est allé à l'encontre de toute la pensée politique et idéologique de l'extrême droite américaine de cette époque." Et en 1947, la chasse aux sorcières du sénateur américain McCarthy prend pour cibles des personnalités d'Hollywood.

Parmi elles, le créateur du personnage de Charlot qui se voit désigné à l’époque comme un immigrant anglais donneur de leçons qui s'enrichit sur le sol américain, sans même en prendre la nationalité. La Commission des activités anti-américaines ouvre alors un dossier… "A cette époque, soit vous disiez ne pas être favorable au communisme, soit vous ne disiez rien et vous étiez automatiquement considéré comme un sympathisant", rappelle Pierre Smolik, historien et biographe suisse de l’acteur, réalisateur, compositeur, scénariste...


"Il était considéré comme dangereux car il disait ce qu'il pensait"


Le puissant patron du FBI, John Edgar Hoover, place l'artiste sur écoute Ses mœurs, ses films, ses sympathies, sa (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi