Etats-Unis : le plan de relance de Joe Biden aura des conséquences mondiales

·1 min de lecture

La récession Covid a entraîné une réponse musclée de la part des politiques économiques américaines, évitant une trop forte chute de l'activité économique. Celle-ci décroît de 3,5% en 2020, à comparer avec les chiffres de 6,8% pour la zone euro et de 9,9% pour le Royaume-Uni. La Réserve fédérale américaine (Fed) a tout d'abord multiplié les mesures d'assouplissement de sa politique monétaire en abaissant rapidement ses taux d'intérêt directeurs à ce qu'elle considère son plancher effectif (0%-0,25%) et en développant des mesures non conventionnelles telles que l'achat de titres sur les marchés ou l'aide aux banques dans la fourniture de liquidités aux entreprises.

La réaction la plus spectaculaire est cependant venue de la politique budgétaire. Dans la foulée d'un plan de 900 milliards de dollars voté fin décembre 2020, l'administration du président Joe Biden a instigué en mars 2021 une deuxième relance à hauteur de 1.900 milliards de dollars, principalement axée sur les ménages et la hausse des dépenses publiques aux niveaux fédéral et fédéré. Le stimulus budgétaire atteint ainsi, au total, 13% du PIB.

Le président Biden a ensuite annoncé dans la foulée un plan pour l'investissement, avec pour objectif de rehausser le potentiel de croissance, et un plan pour les familles et l'éducation. Les États-Unis semblent ainsi connaître un nouveau "moment Rooseveltien". Les économistes ont alors interrogé les effets d'une relance d'une telle amplitude sur l'économie américaine, en se ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles