Etats-Unis: une parlementaire accumule 48.000 dollars d'amendes par ses refus de porter le masque

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Marjorie Taylor Greene - Olivier Douliery
Marjorie Taylor Greene - Olivier Douliery

Forte en gueule, vibrant soutien de Donald Trump - dont elle accrédite fréquemment la thèse d'une victoire volée à la présidentielle - à la confluence de nombreux courants complotistes, et proche du mouvement Qanon. Marjorie Taylor Greene, représentante républicaine de l'Etat de Géorgie, n'est membre du Congrès que depuis le 3 janvier 2021 mais elle a su s'y faire une place bien à elle. Elle assume également une vision bien à elle de son règlement intérieur.

Ainsi, la presse américaine a révélé - comme The Hill dès lundi, et CNN mardi - que le montant total des amendes qui lui ont été décernées ces derniers mois pour ses refus de porter un masque de protection anti-Covid au Congrès s'élevait déjà à 48.000 dollars.

876450610001_6274791472001

Pénalisée au moins 20 fois depuis mai

C'est une lettre signée William Walker, le sergent d'arme de la Chambre des Représentants (c'est-à-dire un officier protocolaire chargé tout à la fois d'incarner le protocole de l'institution, d'en sécuriser les locaux, et d'y appliquer le règlement intérieur), en date du 28 octobre et publiée lundi, qui en a tenu le compte. D'après son relevé, Marjorie Taylor Greene a été sanctionnée au moins vingt fois depuis le mois de mai.

L'obligation du port du masque - levée lors des interventions à la tribune - a été fixée en juillet 2020 par la majorité démocrate de l'époque. Le barème fixé en cas de manquement est le suivant: 500 dollars la première fois, puis 2500 dollars pour chaque récidive.

Quand Taylor Greene portait le masque

Ces "douloureuses" vont peut-être finir par peser sur le budget de la parlementaire dans la mesure où un membre du Congrès des Etats-Unis perçoit 174.000 dollars d'émoluments annuels dans le cadre de son mandat.

Si Marjorie Taylor Greene a pris l'habitude de s'affranchir de ses impératifs textiles, elle n'a pas toujours tombé le masque. Au début de la législature, elle l'arborait bien volontiers... le garnissant de messages personnels, comme "Trump won" ("Trump a gagné") ou "Censored" ("censurée").

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles