Etats-Unis : les ouvriers du Michigan vont-ils à nouveau voter Trump?

Il y a quatre ans, les ouvriers du Michigan avaient permis à Donald Trump d'emporter l'élection présidentielle. L'Etat, traditionnellement démocrate, a créé la surprise. Chris Lands est membre du syndicat des travailleurs de l'automobile. Il a voté Trump en 2016, mais estime qu'il n'a pas fait ses prevues. Il lui reproche notamment la réforme de la couverture santé de Barack Obama : "ça m'a coûté plus cher pour ma famille, car les assurances privés ont augmenté. Je n'ai pas vu plus d'emplois, plus d'argent, je vois toujours autant de division entre les gens alors qu'il avait dit qu'il nous rassemblerait". "Les valeurs traditionnelles des ouvriers sont restées les mêmes" Brian Pannebecker, ouvrier chez Ford, avait voté pour Donald Trump en 2016. Il le fera à nouveau : "grâce aux baisses d'impôts et aux nouvelles heures supplémentaires, je gagne au moins 10 000 euros de plus par an". L'homme est représentatif des ouvriers américains, syndiqués pour le travail mais aux valeurs plus conservatrices. "Les valeurs traditionnelles des ouvriers sont restées les mêmes, conservatrices sur la question de l'avortement, du port d'arme ou encore l'immigration", explique-t-il.