États-Unis : opéré d'une hernie, un petit garçon de 4 ans subit une "vasectomie involontaire"

Après une erreur d'un chirurgien, un enfant de 4 ans victime d'une "vasectomie involontaire". (Photo : Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

D'après l'avocat de la famille du garçonnet, les progrès de la technologie médicale pourraient tout de même lui permettre d'avoir un jour des enfants.

Une erreur chirurgicale aux conséquences dévastatrices. Un couple d'Américains résidant à Houston a décidé d'intenter un procès au Texas Children's Hospital, pour avoir fait subir à leur fils de 4 ans une "vasectomie involontaire" au cours d'une opération.

Selon l'avocat de la famille Randy Sorrels, cité par Fox 4 News, le chirurgien qui s'est occupé du petit garçon devait traiter une hernie inguinale, mais "a simplement coupé le mauvais morceau d'anatomie. Nous pensons qu'il a coupé accidentellement le canal déférent, l'un des tubes qui porte le sperme reproductif. Cela pourrait affecter ce jeune homme pour le reste de sa vie."

L'hôpital botte en touche au nom du secret médical

"Ce n'est pas du tout une erreur courante, s'indigne l'avocat. Avant qu'un médecin ne sectionne ou ne coupe une partie de l'anatomie, il est censé identifier positivement ce qu'est cette anatomie, puis couper. Ici, le médecin n'a pas réussi à identifier avec précision l'anatomie qui devait être coupée. Malheureusement, il a coupé son canal déférent. On ne l'a découvert qu'après avoir fait des analyses."

Selon le média américain, le chirurgien concerné n'avait aucun antécédent de faute professionnelle. La direction de l'hôpital a par ailleurs assuré dans un communiqué que "la priorité absolue du Texas Children's Hospital est la santé et le bien-être de ses patients", tout en s'abstenant de tout commentaire sur cette affaire "en raison des exigences de confidentialité des patients".

L'infertilité pourra-t-elle être évitée ?

Pour sa part, la famille du petit garçon a bien l'intention d'aller au bout de son combat judiciaire. "Leur plus grande préoccupation est de savoir comment cela pourrait affecter leur enfant physiquement, sur sa capacité d'avoir des enfants à l'avenir, et émotionnellement, explique Randy Sorrells, toujours cité par Fox 4 News. Avec le fait de devoir expliquer cela à une partenaire potentielle avec qui vous voulez avoir des enfants."

Selon l'avocat des proches de la victime, ce dernier pourrait tout de même être capable de concevoir un bébé un jour, grâce aux progrès de certaines technologies réparatrices, mais cela impliquerait donc davantage de chirurgie. Randy Sorrells pense par ailleurs que quoi qu'il arrive, le garçon devrait connaître des problèmes de fertilité en grandissant.

VIDÉO - Gilbert Montagné raconte l’erreur médicale qui l’a rendu handicapé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles