Les États-Unis ne sont plus le premier marché mondial du cinéma

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Une salle de cinéma le 5 août 2020 à Shenyang, en Chine.
Une salle de cinéma le 5 août 2020 à Shenyang, en Chine.

Les recettes du box-office chinois dépassent désormais celles du box-office américain pour l'année 2020, rapporte « The Hollywood Reporter ».

C'est une petite révolution que l'on sentait venir à grande vitesse. Les États-Unis ne sont plus le premier marché mondial du cinéma. Les recettes du box-office chinois dépassent désormais celles du box-office américain pour l'année 2020, rapporte The Hollywood Reporter. Les ventes de tickets de cinéma en Chine ont pour l'instant rapporté pas moins de 1,988 milliard de dollars, selon les derniers chiffres publiés dimanche, contre 1,937 milliard de dollars pour les États-Unis. D'ici à la fin de l'année, l'écart entre les deux géants devrait considérablement se creuser.

Les spécialistes avaient prédit la fin de l'hégémonie américaine depuis quelques années déjà. Il aura fallu que la pandémie de coronavirus donne le coup de grâce à un marché du cinéma américain déjà mal en point. En Chine, grâce à une gestion drastique et efficace de l'épidémie, les plus de 80 000 salles de cinéma tournent actuellement presque à plein régime avec une capacité d'accueil limitée à 75 % de sièges occupés. À titre de comparaison, il n'y a que 41 000 écrans de cinéma aux États-Unis.

Les blockbusters chinois cartonnent

Entre le 1er et le 2 octobre, les recettes du box-office chinois s'élèvent déjà à 586 millions de dollars. En l'espace de 18 jours, le film My People, My Homeland, uniquement projeté en Chine, a rapporté 360 millions de dollars. Mais la palme du plus grand succès mondial revient à The Eight Hundred, un long-métrage sur la Seconde Guerre mondiale qui caracole en tête du [...]

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :