Etats-Unis : décédé pendant 45 minutes, il est ramené à la vie par une technique révolutionnaire

·4 min de lecture
En arrêt cardiaque pendant 45 minutes, le patient a été sauvé grâce à une machine d'oxygénation extracorporelle par membrane (ECMO)
En arrêt cardiaque pendant 45 minutes, le patient a été sauvé grâce à une machine d'oxygénation extracorporelle par membrane (ECMO)

Victime d’un arrêt cardiaque après s’être perdu dans le blizzard dans un parc national du nord-ouest des Etats-Unis, un homme âgé de 45 ans a pu être ramené à la vie grâce à l’utilisation par les médecins d’une technique novatrice.

Pendant 45 minutes, son cœur a cessé de battre et ses fonctions vitales se sont arrêtées. Après être passé si proche de la mort, Michael Knapinski est pourtant bien vivant aujourd’hui, grâce à l’ingéniosité et à la persévérance des médecins du Harborview Medical Center à Seattle (Etats-Unis).

Le 7 novembre dernier, Knapinski s’était lancé avec un ami dans une randonnée dans le Parc National du Mont Rainier, et ce malgré des prévisions météo inquiétantes. Le Seattle Times rapporte qu’au cours de la balade, les deux hommes se sont séparés au sommet d’un col, Michael Knapinski ayant l’intention de redescendre en raquettes tandis que son ami poursuivait sa route en ski, avec l’objectif de se retrouver en bas.

Surpris par une tempête de neige

Les choses allaient cependant se gâter pour Knapinski à quelques encablures du but. “J'étais assez proche de la fin du sentier lorsque des conditions de voile blanc se sont installées, et je ne voyais plus rien, raconte cet homme de 45 ans dans une interview au Seattle Times. Je ne suis pas sûr de ce qui s'est passé. Je crois que je suis tombé.”

Inquiet de ne pas voir son ami arriver au point de rendez-vous, le partenaire de randonnée de Michael Knapinski contactait vite les secours. Après d’intenses recherches qui auront mobilisés des dizaines de rangers, le disparu va finalement être retrouvé dans un bassin de drainage d’une rivière et évacué en hélicoptère.

Une “occasion unique”

Inconscient, mais ayant toujours un pouls, Knapinski est transporté au Harborview Medical Center, où son état va dans un premier temps s’aggraver. “Il est mort alors qu'il était aux urgences, explique le Docteur Jenelle Badulak, ce qui nous a donné l'occasion unique d'essayer de lui sauver la vie en contournant son cœur et ses poumons, ce qui est la forme la plus avancée de maintien artificiel de la vie dont nous disposons dans le monde.”

Alors que Michael Knapinski était cliniquement mort, les médecins ont donc continué à s’affairer pendant près de 45 minutes, en “lui administrant à plusieurs reprises des techniques de réanimation cardiopulmonaire et en le branchant à une machine d'oxygénation extracorporelle par membrane (ECMO)”.

“Il est revenu d’entre les morts”

Comme l’explique le Seattle Times, le principe de cette dernière est de “pomper le sang hors du corps vers une machine reproduisant les fonctions du cœur et des poumons, qui élimine le dioxyde de carbone et renvoie le sang rempli d'oxygène vers les tissus de l'organisme”. C’est grâce à cette machine ECMO que les médecins ont pu faire repartir le cœur de Michael Knapinski.

“Il est revenu d'entre les morts, synthétise le Docteur Saman Arbabi, directeur médical de l'unité de soins intensifs chirurgicaux de Harborview. Ce n’est peut-être pas tout à fait correct d’un point de vue médical de dire cela, mais son cœur s’est arrêté de battre pendant plus de 45 minutes. C'est incroyable.”

“C'est pour cela que nous faisons toutes ces longues heures, loin de nos familles”

Suite au succès de l’opération, les médecins sont restés très attentifs à l’évolution de l’état de John Knapinski, qui a finalement rouvert les yeux deux jours plus tard. La première chose que fit le quadragénaire fut alors d’appeler ses proches.

“Il a pleuré, ils ont pleuré et je suis presque sûr que j'ai aussi pleuré un peu, raconte l’infirmière en charge de ce patient miraculé. C'est vraiment spécial de voir quelqu'un sur qui on a travaillé si dur du début à la fin se réveiller de façon aussi spectaculaire. C'est pour cela que nous faisons toutes ces longues heures, loin de nos familles, c'est pour cela que nous sommes ici.”

“J’ai un million de personnes à remercier”

“Le personnel soignant de Harborview ne m'a tout simplement pas abandonné, se réjouit l’intéressé dans les colonnes du Seattle Times. Ils ont fait un sacré boulot pour me garder en vie. J'ai un million de personnes à remercier.”

Au sens propre comme au figuré, car Michael Knapinski a décidé de profiter de ce miracle pour se consacrer pleinement à des œuvres humanitaires, un domaine dans lequel il était déjà impliqué : “Dès que j'en serai physiquement capable, ce sera ma vocation dans la vie. Simplement aider les gens. Je suis toujours sous le choc et surpris de ce que m’est arrivé.” Il y a de quoi, en effet...

Cette vidéo peut également vous intéresser :