États-Unis : un meurtrier retrouvé grâce à TikTok, sa mère témoigne contre lui lors de son procès

·1 min de lecture
Un avis de recherche lancé sur TikTok a joué un rôle décisif dans la capture du suspect (REUTERS/Dado Ruvic/Illustration)

Après avoir tenté de fuir au Mexique, Victor Sosa est actuellement jugé pour le meurtre de sa petite amie, commis en février.

Les efforts de la famille de la victime ont payé. Quelques mois après le meurtre, le 23 février dernier, de Daisy Delao à Compton (États-Unis), le suspect numéro 1, Victor Sosa, a été arrêté et traduit devant la justice, qui étudie actuellement son cas, comme le rapporte ABC 7.

Petit ami de la victime à l'époque, Victor Sosa s'était évanoui dans la nature après le crime, alors que de nombreux indices semblaient montrer son implication. Afin de le retrouver, la mère et les proches de Daisy Delao ont cependant diffusé des photos de lui sur le réseau social TikTok, en expliquant pourquoi il était recherché.

Retrouvé par des touristes dans un bar au Mexique

Finalement, c'est bien grâce à cet avis de recherche sur TikTok que des touristes américains ont fini par repérer l'individu dans un bar au Mexique, où il travaillait sous un faux nom. Après un signalement aux autorités locales, l'individu a été arrêté et renvoyé de l'autre côté de la frontière pour y être jugé.

Au cours d'une première audience qui s'est tenue ce mardi, la propre mère du suspect a été appelée comme témoin et a livré des éléments accablants sur son fils; "Je lui ai demandé s'il l'avait fait, s'il avait commis ce crime, et il a baissé la tête, a-t-elle déclaré à la barre. Je lui ai dit de faire ce qui était juste et de se rendre." En tentant au contraire de fuir, Victor Sosa a sans doute aggravé son cas.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles