États-Unis : un mari jaloux tue le collègue de sa femme et la force à le décapiter

L'homme a été condamné à la prison à vie, plus 45 ans. (Getty Images/iStockphoto)

Vous ne lirez sans doute rien de plus horrible aujourd'hui : aux États-Unis, un homme jaloux a tué un collègue de sa femme, avant de forcer cette dernière à décapiter et enterrer le corps.

La jalousie est un vilain défaut. Cet adage n'a jamais été aussi vrai que dans cette affaire, racontée entre autre par le Daily News, qui fait froid dans le dos. Le drame se noue aux États-Unis et prend ses racines en septembre 2020. Armando Barron, de nature jalouse, fouille dans le téléphone portable de sa femme. Il y découvre son infidélité : sa femme Britanny avait une liaison avec un collègue rencontré au travail.

Il demande à sa femme de "terminer le travail"

Le sang d'Armando Barron ne fait qu'un tour : rapidement, il met sur pied un plan pour éliminer l'amant de sa femme. Plusieurs jours plus tard, il emmène les enfants chez leur grand-mère et met à exécution son plan. Son modus operandi ? Il subtilise le téléphone de sa femme et envoie un message à Jonathan Amerault, l'amant. Il lui donne rendez-vous dans un parc du New Hampshire.

Sur place, Armando Barron attend sa cible. Avec lui se trouve sa femme, Britanny, violemment frappée et torturée avec notamment une arme dans la bouche, au préalable. Armando Barron aurait alors tiré sur Jonathan Amerault. Dans la foulée, l'homme a demandé à sa femme de "terminer le travail", en lui tranchant la gorge.

Des actes "horribles"

L'horreur ne s'arrête pas là. Armando a forcé sa femme à conduire la voiture de son amant, avec le corps de ce dernier dans le coffre. Le tireur, lui, les suivait en voiture et s'est permis un arrêt dans un magasin pour acheter le matériel nécessaire pour la suite de son plan : une bâche, de l'essence et une pelle.

Ils ont ensuite pris la direction d'un camping isolé où Armando Barron a forcé sa femme à décapiter son amant, avec une scie. Britanny Barron a ensuite dû creuser un trou pour enterrer la tête et un autre trou pour enterrer le corps. Un corps qui a été retrouvé le jour suivant par des agents locaux.

Le procès s'est déroulé ces derniers jours. La juge a pointé du doigt une "extrême indifférence à la valeur de la vie humaine" ainsi que des actions "brutales et absolument horribles, égoïstes et complètement insensées". Armando Barron a été condamné à la prison à vie, plus 45 années supplémentaires. Britanny Barron, elle, a obtenu une libération conditionnelle récemment. "La perte de Jonathan pour ce monde est incroyablement triste", a conclu sa mère au tribunal.

VIDÉO - Après la tuerie d'Uvalde, Donald Trump appelle à armer enseignants et citoyens "respectueux de la loi"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles