Etats-Unis : Kevin McCarthy enfin au perchoir de la Chambre américaine des représentants

© /Jon Cherry

Kevin McCarthy a été élu président de la Chambre américaine des représentants dans la nuit de vendredi à samedi, mettant fin à un processus marqué jusqu'au bout par de très vives tensions dans les rangs républicains.

A force de tractations, le groupe de trumpistes qui paralysait la nomination du quinquagénaire de Californie a finalement cédé. Ils ont mis fin à une pagaille au Congrès, inédite en plus de 160 ans qui préfigure de débats très agités au Congrès américain durant les deux prochaines années. Mais pas sans un dernier baroud d'honneur.

À lire aussi Crise politique aux États-Unis : « C’est la fin d’une forme de trumpisme »

Le président américain a aussitôt félicité Kevin McCarthy, l'appelant à "gouverner de manière responsable et dans l'intérêt des Américains".

"Je suis prêt à travailler avec les républicains quand c'est possible et les électeurs ont clairement indiqué qu'ils attendaient des républicains qu'ils soient également prêts à travailler avec moi", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Faute de contrôler les deux chambres - ce qui était le cas depuis son investiture en janvier 2021, bien qu'avec une très mince majorité au Sénat - le président américain ne peut plus espérer faire passer de législations majeures.

Mais avec un Sénat aux mains des démocrates, les républicains non plus.

Pagaille dans l'hémicycle

Les électrons libres trumpistes ont fait durer le suspense jusqu'au bout de l'élection, bloquant une dernière fois la candidature de l'élu ...


Lire la suite sur ParisMatch