Etats-Unis : Une journaliste qui accuse Trump de viol dans les années 1990 relance sa plainte à New York

Craig Ruttle/AP/SIPA

metoo - Ce 24 novembre est entré en vigueur une nouvelle loi de l’Etat de New York permettant, pendant un an, aux victimes d’agressions sexuelles de réactiver leurs éventuelles anciennes plaintes et réclamer un procès au civil

Après la nomination d’un procureur spécial chargé d’enquêter sur Trump, puis la réhabilitation de son compte Twitter, on n’en finit plus d’entendre parler de l’ex-président américain. Ce jeudi, une journaliste américaine, E. Jean Carroll, qui accuse Donald Trump de l’avoir violée dans les années 1990, a relancé son action en justice civile contre celui-ci, grâce à une nouvelle loi à New York qui protège les victimes d’agressions sexuelles.

Une double affaire judiciaire de viol et de diffamation présumés oppose depuis 2019, devant la justice fédérale civile de Manhattan, Mme Carroll, 78 ans, à M. Trump, 76 ans, lesquels ont tous deux produit en octobre leurs dépositions sous serment devant un juge new-yorkais.

Accusation de diffamation

Dans la procédure en diffamation, E. Jean Carroll, autrice et ancienne chroniqueuse du magazine Elle, avait attaqué Donald Trump au civil en novembre 2019. Elle l’accusait de l’avoir diffamée pour avoir qualifié de « mensonge complet », en juin 2019, ses allégations de viol dans une cabine d’essayage d’un grand magasin new-yorkais en 1995 ou 1996.

Le président républicain alors en exercice (2017-2021) avait répondu ne l’avoir jamais rencontrée et qu’ell(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Jack White quitte Twitter après la décision d’Elon Musk de réactiver le compte de Donald Trump
Twitter : Donald Trump va-t-il vraiment faire son grand retour sur le réseau social ?
Primaire républicaine : Ron DeSantis, Mike Pence, Liz Cheney… Qui sont les adversaires potentiels de Donald Trump ?