Etats-Unis : Joe Biden, Chris Evans, Michelle Obama... Ils dénoncent l'indulgence de la police avec les pro-Trump au Capitole

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

"Personne ne peut me faire croire que s'il s'était agi hier d'une manifestation de Black Lives Matter, ils n'auraient pas été traités très, très différemment de la foule de voyous qui a pris d'assaut le Capitole." Comme de nombreux Américains, le président élu des Etats-Unis, Joe Biden, a dénoncé, jeudi 7 janvier, la mansuétude des forces de l'ordre face aux partisans de Donald Trump qui ont brutalement envahi le Capitole la veille – même si une manifestante pro-Trump a été tuée par un policier dans le Capitole. Joe Biden a également souligné le contraste avec le traitement musclé réservé aux manifestants anti-racistes ces derniers mois, comme l'a retracé CNN (en anglais).

"Nous savons tous que c'est vrai et c'est inacceptable", a insisté, lors d'une allocution depuis son fief de Wilmington, le prochain président américain, qui s'installera à la Maison Blanche le 20 janvier et a bénéficié pour son élection d'une forte mobilisation des électeurs noirs. Pour de nombreux Américains, militants anti-racistes en tête, c'est la preuve que la police et les autorités américaines font "deux poids, deux mesures".

"Pensez au carnage s'ils n'avaient pas été blancs"

"Nous avons passé tout l'été à nous battre pour des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi