Etats-Unis et Japon mettent en garde la Chine contre toute tentative de "coercition" et de "déstabilisation" en Asie

·1 min de lecture

La Chine est prévenue. Les Etats-Unis et le Japon, inquiets des visées de la Chine en Asie, l'exhortent à renoncer à toute tentative de "coercition" et de "déstabilisation" de la région, sous peine de "riposte". Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken et le chef du Pentagone Lloyd Austin étaient mardi au Japon, étape inaugurale de leur premier déplacement à l'étranger, pour solidifier les liens des Etats-Unis avec leurs partenaires traditionnels en Asie à un moment où la Chine ne cesse d'afficher sa puissance.

Dans une déclaration commune publiée avec leurs homologues japonais Toshimitsu Motegi et Nobuo Kishi, MM. Blinken et Austin ont averti que "le comportement de la Chine, lorsqu'il est incompatible avec l'ordre international existant, présente des défis politiques, économiques, militaires et technologiques". "Les ministres se sont engagés à s'opposer à la coercition et aux comportements déstabilisateurs à l'égard des autres pays de la région", ajoute le texte.

>> A lire aussi - La Chine peut-elle dépasser les Etats-Unis ?

La Chine "érode systématiquement l'autonomie de Hong Kong, mine la démocratie à Taïwan, viole les droits de l'homme dans le Xinjiang et au Tibet et revendique des zones maritimes en Mer de Chine méridionale en violation de traités internationaux", a énuméré M. Blinken lors d'une conférence de presse commune. Washington et Tokyo ont notamment évoqué la présence croissante de navires chinois autour des îles Senkaku, un micro-archipel inhabité administré (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

A quoi va ressembler la nouvelle carte d'identité
La Chine profitera du plan de relance Joe Biden, mais aussi la France
Accusée d’inaction face au réchauffement climatique, la Belgique traînée en justice par 60.000 citoyens
Ouïghours, Hong Kong… la Chine menace l’UE de "confrontation" !
Le Royaume-Uni devrait muscler sa force nucléaire face à une "panoplie croissante de menaces technologiques et doctrinales"