États-Unis : il tabasse sa fille de 14 ans pour avoir révélé son infidélité

Un homme arrêté pour avoir battu sa fille de 14 ans - Getty Images/iStockphoto (Getty Images/iStockphoto)

Christopher Andrighetti, un Américain de 39 ans, a roué de coups sa fille de 14 ans. Il reprochait à l’adolescente d’avoir révélé à sa mère qu’il avait créé un profil en ligne et qu’il aurait eu une relation amoureuse.

Scène d’une rare violence dans le comté de Franklin, dans l'État américain de l’Alabama. C’est là-bas que Christopher Andrighetti a battu sa fille de 14 ans avec une brutalité hors-norme avant qu’elle réussisse à se réfugier chez un voisin, rapporte le journal The New York Post. Le père de famille de 39 ans s’est mis dans une colère noire parce que l’adolescente a révélé à sa mère qu’il avait créé un profil sur un réseau social et qu’il avait potentiellement une relation amoureuse.

D’après les sources du média américain, Christopher Andrighetti a frappé sa fille avec une tringle à rideaux ainsi qu’avec un morceau de bois. La jeune fille a également raconté au policier que son géniteur l’a jetée au sol avant de lui lancer des objets dessus, parmi lesquels des bouteilles en verre. Plus tard, les enquêteurs ont aussi retrouvé une Nintendo Switch cassée. Le quasi quadragénaire ordonne ensuite à sa fille de nettoyer le désordre provoqué par sa propre colère. Mais l’adolescente ne s’exécute pas.

Caché dans un placard, couvert de sang

Une fois dans sa cuisine, la jeune fille s’aperçoit en effet que la porte est ouverte. Elle prend donc le large et court jusqu’à la maison d’un voisin qui prévient la police. Les forces de l’ordre se rendent sur place aussi vite que possible et pénètrent dans la maison où elles ne savent pas à quoi s’attendre. Après tout, cet homme violent leur réserve peut-être un accueil musclé. Pourtant, une fois à l’intérieur, les policiers le trouvent caché dans le placard d’une chambre, recouvert de sang venant de blessures qu’il s’est auto-infligé, selon les policiers.

Sans surprise, Christopher Andrighetti a été immédiatement arrêté. Il fait désormais face à des accusations de violence domestique au premier degré, violence domestique au second degré et maltraitance d’enfants. Deux enfants vivaient en effet dans cette maison. Le bourreau de sa fille est désormais détenu dans la prison du comté en attendant que le montant de sa caution soit décidé au cours d’une audience.

Ce contenu peut également vous intéresser