Sa crise d'épilepsie était causée par des larves de ténia ayant infesté son cerveau il y a 20 ans

·2 min de lecture
Les convulsions du patient étaient dues à un parasite, le Taenia solium, également connu sous le nom de "ténia du porc" (Photo : Getty Images/iStockphoto)

Les médecins du Massachusetts General Hospital de Boston ont fait une étonnante découverte en auscultant un patient atteint de troubles convulsifs.

Plusieurs années après leur mort, les parasites ont provoqué d'inquiétantes séquelles. Admis au Massachusetts General Hospital de Boston (Etats-Unis) à la suite d'une crise convulsive, un homme âgé de 38 ans a fait l'objet d'un improbable diagnostic après des examens approfondis.

Un diagnostic difficile à établir

Comme le rapporte le Washington Post, le trentenaire, originaire du Guatemala et émigré aux Etats-Unis depuis quelques années, a été pris il y a quelques semaines de violents spasmes épileptiques en pleine nuit, alors qu'il se trouvait à son domicile.

Une fois l'individu hospitalisé, cependant, les médecins ont eu toutes les peines du monde à découvrir l'origine de ces soudaines convulsions. C'est finalement grâce à un examen au scanner du cerveau du patient que le bon diagnostic a pu être établi.

Une infection causée par un ver plat, le Taenia solium

"Sur la base des caractéristiques observées chez le patient, du fait qu'il était en bonne santé la veille de la crise, et de ses antécédents de vie dans une zone rurale du Guatemala, la neurocysticercose est le diagnostic le plus probable dans ce cas", explique ainsi le neurologue Andrew Cole, co-auteur d'un article sur ce cas insolite, publié dans le New England Journal of Medicine.

Décrite par la revue de la Faculté de Médecine de l'Université catholique de Louvain (Belgique) comme "une infection du système nerveux central, causée par les larves d’un ver plat : le Taenia solium", la neurocysticercose est une maladie en recrudescence ces dernières années dans certaines zones du globe, parmi lesquelles la région rurale du Guatemala dont est originaire le patient.

Les parasites étaient "morts et calcifiés" depuis des années

"Le cas de ce monsieur est un peu atypique, mais pas incroyablement rare, en ce sens que ses parasites étaient morts et calcifiés et qu'il n'y avait aucun parasite vivant dans son cerveau depuis une ou deux décennies, précise Edward Ryan, directeur du service des maladies infectieuses au Massachusetts General Hospital, cité par le Washington Post. L'infection avait disparu depuis longtemps, mais une partie de son cerveau était cicatrisée - et cette zone cicatrisée était à l'origine des crises d'épilepsie".

Selon l'hypothèse des médecins, le patient avait consommé, il y a environ une vingtaine d'années, de la nourriture contaminée par des larves de ténia. Celles-ci ont ensuite migré dans son cerveau, où elles ont rapidement dépéri, mais tout de même causé des lésions. Restées sans conséquences pendant des années, ces dernières ont finalement été à l'origine de l'impressionnante crise d'épilepsie vécue par le malheureux. 

VIDÉO - Un policier sauve un homme victime d'une crise d'épilepsie au volant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles