L'homme qui menaçait de faire exploser une bombe devant le Capitole s'est rendu

·2 min de lecture

Un homme à bord d'un véhicule a menacé jeudi de faire exploser une bombe près du Capitole, provoquant le déploiement d'un fort dispositif de sécurité autour du siège du Congrès américain,  à Washington. Il s'est rendu aux autorités. 

Un homme à bord d'un véhicule a menacé jeudi de faire exploser une bombe près du Capitole, provoquant le déploiement d'un fort dispositif de sécurité autour du siège du Congrès américain, où le souvenir du violent assaut du 6 janvier et d'une attaque meurtrière à la voiture-bélier cette année reste à vif. Il s'est rendu et a été appréhendé "sans incident" jeudi après-midi, a annoncé la police après plusieurs heures de négociations.

Le suspect "est sorti de son véhicule et s'est rendu", a déclaré le chef de la police du Capitole, Thomas Manger, en conférence de presse. Il a été placé "en détention sans incident", a-t-il précisé en indiquant ne pas encore savoir si des explosifs se trouvaient bien dans le véhicule.

"Le conducteur de la camionnette a dit à l'agent arrivé sur les lieux qu'il avait une bombe et il semblait, selon l'agent, qu'il y avait un détonateur dans la main de cet individu", a déclaré le chef de la police du Capitole, Thomas Manger.

Un homme blanc au crâne rasé et barbu, qui semble être le suspect, avait posté une vidéo sur Facebook sur un compte au nom de Ray Roseberry, en proférant des menaces. "Je ne bougerai pas d'ici", disait l'homme sur l'enregistrement. "Tirez-moi dessus", lançait-il en défiant du regard la caméra et en menaçant de détoner sa bombe. "Il faut qu'ils fassent venir Joe Biden ici."

Tous les immeubles aux alentours ont été évacués selon la police, notamment la Cour suprême et le siège du parti républicain. "Autour de 09H15 ce matin, un homme dans un pick-up noir a conduit sur le trottoir devant la bibliothèque du Congrès", a expliqué Thomas Manger en conférence de presse. Le Congrès n'est pas en séance en cette semaine de vacances parlementaires, mais des employés et assistants(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles