Etats-Unis : quand George Bush et Donald Trump partent en guerre contre "le mal"

Marie-Violette Bernard, Atelier des modules

"Un acte de mal absolu".

Donald Trump a fermement condamné, lundi 2 octobre, l'attentat qui a fait, la veille, au moins 58 morts et près de 500 blessés à Las Vegas (Nevada, Etats-Unis). "Nous cherchons les mots pour expliquer à nos enfants comment quelque chose d’aussi maléfique peut exister, a encore déclaré vendredi le président américain, après avoir rencontré des blessés. Mais nous ne pouvons pas être définis par le mal qui nous menace."

Bush en guerre contre "l'axe du mal"

Ce n'est pas la première fois que Donald Trump qualifie des attentats de "maléfiques". Après qu'un suprémaciste blanc a fait un mort en fonçant en voiture sur la foule à Charlottesville (Virginie), début août, le président américain avait déclaré : "le racisme, c'est le mal". Quelques mois plus tôt, il avait qualifié de "losers malfaisants" les auteurs de l'attaque qui avait fait 23 morts à la fin d'un concert d'Ariana Grande à Manchester (Royaume-Uni).

Avant lui, un autre président avait employé des éléments de langage similaires. Le soir des attentats du 11-Septembre, en 2001, George W. Bush avait déclaré : "Des milliers de vies ont soudain été fauchées par des actes terroristes maléfiques et méprisables". Le chef d'Etat avait par la suite utilisé l'expression d'"axe du mal" pour désigner les groupes terroristes et les pays placés sur la liste noire des Etats-Unis.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Référendum Catalan : "Un événement contraire à la Constitution espagnole, sans contrôle démocratique", maintient Nathalie Loiseau
Allemagne : une tempête cause le décès de sept personnes
"13h15 le samedi". Pierre Rabhi : objectif Terre
Japon : une chaîne de télé reconnaît sa responsabilité après la mort d'une de ses journalistes qui a effectué 159 heures sup en un mois
Le prix Nobel de la paix est remis à l'Ican, la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires, une coalition d'ONG

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages