Etats-Unis: une femme reçoit une facture de plus de 500.000 dollars après avoir accouché d'un prématuré

·3 min de lecture

La mère, qui travaille dans les assurances, était pourtant détentrice d'une couverture santé et avait accouché dans un hôpital normalement couvert par son assurance maladie.

Un bébé à la facture salée. Une habitante de Floride a reçu une mauvaise nouvelle dans sa boîte aux lettres après son accouchement le 12 novembre 2020, rapporte la radio américaine NPR. L'hôpital de la ville d'Orlando lui a réclamé plus de 500.000 dollars de frais pour la prise en charge de son fils né prématuré, alors qu'elle était détentrice d'une assurance santé.

Un soir de novembre 2020, Bisi Bennett donne naissance à sept mois de grossesse à son premier enfant dans sa voiture, alors qu'elle était en route avec son mari pour un hôpital d'Orlando, en Floride. Mais le nouveau-né reste d'abord silencieux. "Je ne savais même s'il était né en vie, donc j'étais en pleurs", raconte la mère. 

Le petit Dorian, arrivé avec plusieurs semaines d'avance, est donc pris en charge par une ambulance et séjourne ensuite en soins intensifs pendant deux mois avant de pouvoir rentrer chez lui. 

Une erreur administrative

Un peu plus tard, mauvaise surprise pour les parents. L'hôpital leur envoie une facture de 550.124 dollars et 76 cents, soit près d'un demi-million d'euros. Aux États-Unis, il n'existe aucune couverture de santé universelle et les frais peuvent être à la charge des patients. 

La mère, qui travaille dans les assurances, possédait pourtant une couverture de santé et avait pris soin de choisir un hôpital faisant partie du réseau de son assurance maladie pour son accouchement. 

Mais problème, en janvier 2021, alors que son fils était toujours en soins intensifs, l'employeur de Bisi Bennett change de protection de santé. Au lieu d'être prise en charge séparément par les deux assurances fin 2020 et début 2021, la mère se retrouve facturée pour l'ensemble des soins reçus par son fils. Une simple erreur administrative, mais qui coûte cher aux parents.

"J'ai appelé l'hôpital plusieurs fois pour qu'ils sachent. 'Vous mettez les deux factures ensemble, mais il faut les séparer en deux'", s'exclame-t-elle.

La facture baissée à 300 dollars

Malgré ses appels, la facture est renvoyée à Bini Bennett, qui se voit proposer une mensualisation du paiement des frais pour l'assurance santé. 

"Ce qui est ridicule, je n'ai pas les moyens de payer 46.000 dollars par mois!", rit-elle aujourd'hui. "J'ai eu peur de faire l'objet d'un recouvrement", reconnaît-elle.

Finalement, l'hôpital d'Orlando a revu la facture, après avoir été contacté par des journalistes de Kaiser Health News au mois d'octobre. La facture de plus de 500.000 dollars passe finalement à 300 dollars. 

L'assurance déclare que le cas de Bisi Bennett lui a permis "d'identifier et de prendre en charge ce type de problèmes dans ses objectifs d'amélioration des processus de facturation et de communication avec leurs futurs patients".

"J'espère qu'en racontant cette histoire, ils adopteront une vision plus générale des services de santé. La santé, ce n'est pas seulement soigner quelqu'un, ça a aussi à voir avec la façon dont on traite la personne après qu'elle a quitté l'hôpital", insiste la mère du petit Dorian.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Un garçon bat le record du monde du bébé le plus prématuré à avoir survécu

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles