Etats-Unis : Une femme et son chien poignardés à mort, des lettres gravées sur son torse

·2 min de lecture

Une autopsie réalisée sur le corps d’une femme tuée en juillet dernier dans un parc des Etats-Unis a révélé qu’elle avait été poignardée 50 fois et que des lettres avaient été gravées sur son torse.

Katie Janness a été tuée le 28 juillet dernier dans un parc d’Atlanta. Cette Américaine de 40 ans, qui promenait son chien, a été découverte par sa partenaire de longue date, Emma Clark, à l’entrée du parc. Cette dernière s’était mise à sa recherche après n’avoir pas eu de nouvelles d’elle alors qu’elle était censée rentrer à la maison, rapporte ABC News. La victime a été déclarée morte sur place et il a rapidement été établi qu’elle avait été victime d’un homicide.

Une nouvelle autopsie réalisée récemment vient de révéler que Katie Janness a été poignardée à 50 reprises dont 15 fois au niveau du visage, notamment aux yeux et à la bouche. Elle a également été touchée au dos, à l'aorte, à un poumon ainsi que sur chacun de ses deux seins. Plus sordide encore, trois lettres «F, A et T» avaient été gravées sur son torse, indique le magazine «People».

"Le cœur brisé de savoir quels ont été ses derniers instants"

De nouvelles informations particulièrement choquantes pour ses proches. Cité par 11 Alive, son père a déclaré avoir le «cœur brisé de savoir quels ont été ses derniers instants». Aucun suspect n’a été arrêté dans cette affaire. «C’est sans conteste quelqu’un de très en colère et de très dérangé. C’est la seule chose que je peux me dire à propos de quelqu’un qui a fait tant de mal à une personne», a ajouté son père d’après qui plusieurs attaquants pourraient avoir commis ce crime.

Une page de collecte de dons a été ouverte pour aider la compagne de la victime, dont le chien a lui aussi été tué. «Aujourd’hui j’ai perdu l’amour de ma vie et mon bébé. C’est tragique. Elle était la personne la plus intelligente, gentille, humble et merveilleuse que je connaisse. Je voulais passer chaque seconde avec elle. Lui (le chien,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles