États-Unis : une femme de 76 ans arrêtée pour avoir tué son mari malade en phase terminale

Tragique affaire d'homicide en Floride (Photo : Getty Images) (Getty Images)

La septuagénaire et son défunt époux s'étaient apparemment organisés au préalable pour mettre fin à leurs jours.

Elle est soupçonnée de l'avoir tué pour mettre fin à ses souffrances. Une femme de 76 ans a été arrêtée ce samedi 21 janvier dans un hôpital de Daytona Beach (États-Unis) après avoir abattu son mari, âgé de 77 ans, d'une balle dans la tête.

Comme le rapporte NPR, la victime était un malade en phase terminale, qui était suivi au sein de l'unité de soins palliatifs de l'établissement. Selon la police, le septuagénaire et son épouse avaient prévu de se donner la mort.

"Il voulait qu'elle mette fin à tout ça"

"Apparemment, ils ont eu une conversation à ce sujet il y a environ trois semaines, et ils ont décidé d'un plan à appliquer si son état continuait à s'aggraver, raconte le chef de la police de Daytona Beach, Jakari Young, cité par le média américain. Il voulait qu'elle mette fin à tout ça."

Ce samedi, la vieille dame a donc apporté discrètement une arme à feu à l'hôpital. D'après les informations transmises par la police, le mari avait au départ convenu avec sa femme qu'il la tuerait, avant de se donner la mort. Cependant, il aurait réalisé le moment venu qu'il était "trop faible pour le faire lui-même".

La septuagénaire pourrait être poursuivie pour meurtre

Son épouse aurait alors pris le relais. "Initialement, on pense que le plan était un meurtre, suivi d'un suicide, indique le chef de la police locale. Elle l'a donc tué et ensuite, elle a voulu retourner l'arme contre elle, mais elle n'a pas pu aller jusqu'au bout."

La police a ainsi pu intervenir quelques minutes après le coup de feu. Au terme d'une longue phase de négociation, la septuagénaire a finalement été désarmée et interpellée. Elle pourrait désormais être poursuivie pour meurtre. "C'est une situation tragique, reconnaît Jakari Young, toujours cité par NPR. Cela montre simplement qu'aucun d'entre nous n'est à l'abri des épreuves et des tribulations de la vie."

VIDÉO - Débat sur la fin de vie : une famille raconte le recours au suicide assisté en Suisse